SOCIETE 
A la Une

FATICK : Des jeunes attaquent le commissariat

Encore des affrontements entre la police et les populations. Après l’affaire du quai de pêche de Mbour au mois de décembre passé et les événements du 4 février à Guet-Ndar, la ville de Fatick a été le théâtre d’affrontements, de moindre intensité toutefois, entre un groupe de jeunes « Jakartamen » et des éléments de la police. Les premiers nommés manifestaient leur courroux après le décès d’un jeune conducteur de moto Jakarta qui aurait perdu la vie après avoir été « battu à mort » lors de son interpellation au cours d’une opération de sécurisation par la police. Mais, cette version a été infirmée par les forces de l’ordre qui estiment qu’il n’y a même pas eu d’arrestation au cours de cette opération consécutive à une dénonciation faisant état de jeunes fumeurs de chanvre indien.
Les jeunes conducteurs de motos n’ont pas hésité à attaquer le commissariat de la ville. Ils ont également caillassé des véhicules et brulé des pneus dans certains artères de la ville.
Pour sa part, la famille de la victime, Lamine Koïta (26 ans), sa mère surtout, accuse formellement la police d’avoir « tué » son fils. La réclame qui réclame justice envisage de déposer une plainte. La tension est très vive sur place et, le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye est attendu, ce mardi, à Fatick.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page