SOCIETE 
A la Une

ENSEIGNANT ET MILITANT DE L’APR : Pape Sadji est également un faussaire récidiviste

Condamné à deux reprises pour des fais d’escroquerie et abus de confiance, Pape Bidji Sadji a remis ça. Au préjudice de la mutuelle de la gendarmerie cette fois-ci. Profitant de sa position de militant connu de l’alliance pour la République, M. Sadji, enseignant de son état utilisait les copies des pièces d’identité reçues pour les besoins du parrainage lors de la dernière élection présidentielle à d’autres fins. En effet, comme chaque année, la mutuelle de la gendarmerie qui organise des opérations de ventes de moutons à des prix très abordables, demandent aux potentiels bénéficiaires une copie de son bulletin de solde, une attestation de service et une copie de sa pièce d’identité.

Pape Bidji Sadji qui préside également un mouvement dénommé “Union pour vaincre” a eu l’idée de se servir des copies de pièces d’identité de diverses personnes obtenues à l’occasion du parrainage pour gruger les organisateurs de l’opération Tabaski. C’est ainsi qu’il est parvenu à bénéficier d’une vingtaine de moutons qu’il a ensuite facilement écoulés sur le marché. Mais, un crime n’étant jamais parfait, le centre financier de Peytavin constate plusieurs irrégularités sur certains dossiers. Il décide alors d’ouvrir une enquête. Rondement menées, les investigations permettent de démasquer le mis en cause. Selon nos confrères du journal Libération qui en parlent dans leur édition du jour, Pape Bidji Sadji est, depuis le vendredi 23 octobre dernier, placé sous mandat de dépôt. Il est poursuivi pour faux et usage de faux, escroquerie sur les deniers publics au détriment de la Mutuelle de la gendarmerie nationale.

ENSEIGNANT ET MILITANT DE L’APR : Pape Sadji est également un faussaire récidiviste

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer