SOCIETE 
A la Une

CONVOQUÉ À LA SU : Iran Ndao n’est pas encore sorti de l’auberge

La procédure poursuit son cours pour le célèbre prêcheur du groupe DMédias, Ibrahima Badiane, plus connu sous le sobriquet d’Iran Ndao. Visé par une plainte pour escroquerie et abus de confiance, Oustaz Iran a déféré, hier lundi 4 mais, à la convocation de la Sûreté urbaine, informent nos confrères du journal L’Observateur dans leur édition de ce jour. Selon la même, les enquêteurs lui ont demandé de repasser en fin de semaine après une son audition par les hommes du commissaire Bara Sankharé.

Le célèbre prêcheur qui a fortement démonté les accusations portées sur lui aurait expliqué aux policiers que dans le cadre de l’émission « Grands coeurs », toutes les sommes d’argent reçues en guise de contribution sont versées dans un compte ouvert au nom de « Sen Action » qui assure la prise en charge des frais médicaux des malades bénéficiaires. Plus et mieux, tous les « candidats » qui sollicitent le soutien de « Grand Coeur » est invité à signer impérativement un document pour reconnaitre et accepter que les fonds collectés soient directement et exclusivement destinés au paiement de cette prise en charge médicale. Ainsi, il n’y a aucune possibilité de remise directe d’argent aux bénéficiaires et, point de détournement d’objectif possible. Sur un relevé bancaire de « Sen Action » que nos confrères de Libération ont publié ce mardi dans leur édition du jour, l’on remarque que tous les chèques émis par cette structure sont émis directement en direction des établissements hospitaliers qui prennent en charge les malades.

Pour rappel, un plaignant n’ayant pas reçu d’argent après le décès de son épouse qui avait bénéficié de soutiens de bonnes volontés à travers l’émission « Grands Coeurs » a décidé de poursuivre Iran Ndao pour escroquerie. Le plaignant avait porté plainte au commissariat de Thiès avant que le dossier ne soit transmis à la sûreté urbaine de Dakar par le procureur.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page