SOCIETE 
A la Une

En cas de débordements : Lever les barrières et se fondre dans la masse

A chaque manifestation les biens publics, privés et les commerces étrangers sont les cibles de certains manifestants, adeptes des saccages et des pillages en série. Pour éviter tout effet de surprise, les enseignes françaises ont pris un certain nombre de mesures. Eiffage et la Seter notamment, ont bien préparé leurs agents sur la conduite à tenir ce mercredi 29 juin.  

Le top management de Eiffage concessions, la filiale du Groupe Eiffage qui gère l’autoroute à péage  prend très au sérieux les risques de troubles dont cette enseigne française pourrait être confrontés ce mercredi 29 juin. Pour parer à toute éventualité et éviter les désagréments similaires à ceux connus en mars 2021, la direction a pris un certain nombre de mesures pour amoindrir les risques. Les consignes sont claires à cet effet : d’abord, la direction a fixé l’heure de la descente à 13 heures. Ensuite, les travailleurs sont invités à laisser chez eux tout insignes, uniformes ou autres tenues de travail qui pourraient marquer leur lien avec Eiffage. « Les travailleurs qui seront dans les cabines, surtout, ne seront pas en tenue », renseignent des sources internes. Aussi, les véhicules avec l’enseigne de Eiffage ne seront pas utilisés, la direction recommande plutôt des « véhicules banalisés » pour éviter d’éventuelles casses. Enfin, et surtout, il est demandé au personnel de ne tenter aucune forme de résistance face à d’éventuels fauteurs. Au contraire, en cas de débordements, « les barrières doivent être immédiatement levées », précisent les mêmes sources. Le cas échéant, les agents sont appelés à « se fondre discrètement dans la masse et rentrer chez eux ».

La Seter préconise un maximum de vigilance

« Ce mercredi 29 Juin l’opposition appelle à nouveau à un rassemblement qui pourrait être interdite. Cette situation conflictuelle peut toujours déboucher sur des troubles à l’ordre public d’une grande intensité », lit-on sur une note de service de la société d’exploitation du train express régional de Dakar (Seter) qui assure l’exploitation du TER. En conséquence, la vigilance doit être maximale préconise la direction. « La direction recommande de la vigilance en observant quelques précautions. Rester dans les locaux sécurisés une fois arrivé au bureau, limiter les déplacements qu’aux seuls nécessaires à l’exécution du service. Mettre les biens de la Seter à l’abri de toutes agressions. Eviter les rassemblements, les cortèges rencontrés fortuitement. Eviter les périphéries de la  place de la Nation, de l’université Cheikh Anta Diop », poursuit la même source. Dans cette même logique, les agents en congés sont priés de rester dans les domiciles ou autres lieux d’hébergement. Lors des émeutes du mois de mars 2021, les enseignes françaises ou supposées comme telles – Eiffage Concessions, Orange, Total, et Auchan notamment – ont été les cibles préférées de certains manifestants. Des scènes de pillages ont été notées un peu partout à travers le pays, à Dakar surtout, visant ces « intérêts français ».

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page