SOCIETE 
A la Une

Echec de la politoque de gestion des inondations : 66 milliards CFA dans les eaux

Il a plus ce jeudi à Dakar et dans la quasi totalité du pays. Une aubaine pour les paysans qui commençaient à s’inquiéter face à la rareté des pluies. Mais, la gaieté des ruraux qui espèrent des lendemains meilleurs contraste avec les lendemains cauchemardesques des citadins de la capitale sénégalaise qui, encore une fois, sont confrontés au sale temps” après la pluie. Comme pour les années précédentes, les inondations continuent de dicter leurs lois et inquiètent plus d’un surtout si l’on sait que le Gouvernement sénégalais a consenti plus de 66 milliards de francs CFA pour lutter contre un fléau qui lui résiste encore.

Le chef de l’Etat, Macky Sall avait, dès sa prise de fonction, annoncé la couleur avec la suppression du Sénat dont les 8 milliards de budget annuel devraient être affectés au programme de lutte contre les inondations. Mais, malgré cette mesure fortement galvaudée par les partisans du régime, les inondations étaient encore plus dramatique l’année suivante. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle nous rappelle le journal L’Obs dans son édition de ce vendredi 23 août, “un plan d’urgence pour stopper les inondations (avait été) annoncé en conseil des ministres”.

Toujours selon nos confrères du journal L’Obs, à terme, la réalisation devait mobiliser un financement global de 66 milliards de francs CFA. “Dans le cadre de l’exécution de ce plan, disent les mêmes sources, les actions et activités à conduire pour l’année 2013 devraient consister à : reloger des sinistrés et parachever le plan Jaxaay, assurer la restructuration de certaines zones, assurer un système de prévention des inondations et ménager une stratégie et un plan de communication sociale autour des actions conduites”. A l’époque, d’ailleurs, le ministre délégué chargé de la restructuration et de la requalification des banlieues relatait un “important programme de gestion des inondations sur 10 ans (2012-2022)”.

Dans ce cadre, se félicitait l’ancien ministre cité par nos confrères, “d’importants investissements ont été faits”. Hélas, malgré tout, le constat est aujourd’hui sans appel. Le régime de Macky Sall a échoué dans sa politique de gestion des inondations. Un échec d’autant plus cuisant et incompréhensible que chaque année, l’Etat met en moyenne 1, 5 milliard de francs CFA en moyenne pour régler le problème. Hélas, cette année encore, les inondations ont eu raison sur tous les engagements, les investissements et les projets du gouvernement de Macky Sall. Après deux pluies seulement, Dakar et sa banlieue ont renoué avec les sinistres et les pertes en vies humaines occasionnés par les eaux de pluie. Et, comme tous les ans, le Gouvernement est en vacances, les ministres aux abonnés absents, laissant des populations à eux mêmes, sans secours, sans recours.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer