SOCIETE 
A la Une

DR PAPE AMADOU NDIAYE : « L’absence de grossesse peut être décelée 5 mois après le test urinaire »

Prétexte : Polémique autour de la grossesse supposée ou réelle de la défunte Khady Diouf, tuée à Thiès dans la nuit du samedi 14 au dimanche 15 mars dernier. Interrogé par nos confrères du journal L’Obs dans leur édition du jour, le Dr Pape Amadou Ndiaye dit d’emblée que le test urinaire « n’est pas fiable à 100% ». Selon ce gynécologue « un test de grossesse a une valeur prédictive très faible. Parce qu’il est possible que le test soit faux positif ». En conséquence, poursuit le Dr Ndiaye, « on ne peut se baser sur de tels résultats pour faire un diagnostic de grossesse. Le test se fait uniquement à but indicatif. Il faut faire une échographie pour confirmer la grossesse ». « C’est d’ailleurs ce que font les sages-femmes, qui conseillent à leurs patientes d’aller faire une échographie après avoir fait un test. Parce que quant le test est négatif, sur 90%, il n’y a pas de grossesse. Quand c’est positif, cela peut être aussi un faux positif », persiste encore le Dr Pape Amadou Ndiaye dans les colonnes de l’Observateur.

Tout au plus, la fiabilité du test urinaire tournerait entre 50 et 60%. E, « ce n’est pas évident », prévient le gynécologue qui renseigne qu’il « très fréquent » de voir des cas de « faux positifs ». « Il arrive même que des sages-femmes donnent un carnet de santé à la patiente qui fait ses visites prénatales. Et, cinq mois après, quand elle vient faire une échographie, je constate qu’il n’y a pas de grossesse. (C’est) dire que les tests urinaires ne sont pas fiables. Et ils varient selon les laboratoires car certains sont moins fiables que d’autres », renseigne encore le Dr Ndiaye. Enfin, à la question de savoir si une femme enceinte qui décède peut perdre son embryon 48 heures après son décès, le gynécologue précise d’abord qu’il n’a pas d’expérience par rapport à ce cas de figure. Mais, précise-t-il, « même si le fœtus disparaît, il y a d’autres signes qui peuvent édifier sur la grossesse ». « La sage-femme (qui a fait le test à la défunte Khady Diouf ; lire : THIES : Une sage-femme dit pourquoi Khady Diouf était “enceinte”) n’a rien à se reprocher. Elle n’est pas responsable de la défaillance de la bande urinaire », tranche enfin le Dr Pape Amadou Ndiaye.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page