SOCIETE 
A la Une

DIRECTION DES BOURSES : 4 milliards CFA indûment payés en 2 ans

DIRECTION DES BOURSES : 4 milliards CFA indûment payés en 2 ans

De gros chiffres. Chaque année, l’Etat du Sénégal débloque plus de 60 milliards de francs CFA pour payer les bourses des étudiants. Cette manne financière est répartie entre 101 723 étudiants. En comparaison, la Côte d’Ivoire en est à 16 milliards par année.

Au Sénégal, ces allocations d’études (Bourses, aide annuelle (100 mille FCFA par étudiant) et bourses payées aux étudiants sénégalais de l’étranger) et leurs critères d’attribution sont régis par le décret N°2014-963 du 12 août 2014 et l’arrêté 00532 du 15 janvier 2015 qui le complète. Cet encadrement réglementaire devrait, selon le nouveau directeur général des bourses, Khalifa Gaye, rendre impossible que des non ayant-droits puissent bénéficier de ces allocations. Seulement, reconnait-il dans les colonnes du Soleil, « entre 2017 et 2019, de manière indue, 4 milliards 470 millions ont été payés à des non ayant-droits ». Pour arrêter cette hémorragie financière, le directeur des bourses compte sur une application stricte de la réglementation et surtout, accélérer le processus de digitalisation des paiements.

Enseignant chercheur en informatique à l’université Assane Seck de Ziguinchor avant sa nomination, Khalifa Gaye a été porté à la tête de la direction générale des bourses il y a moins de trois mois. Il remplace à ce poste Lansana Konaté, qui a présenté sa démission le 19 décembre dernier.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page