SOCIETE 
A la Une

DERNIERE MINUTE : Liberté provisoire pour Bara Guèye et cie

Interpellés et placés en garde-à-vue par des éléments de la section recherches de la gendarmerie, après son fastueux mariage organisé le week-end dernier, le patron de Clean Oil Bara Guèye et toutes les personnes arrêtés dans cette affaire ont été déférées devant le procureur ce jeudi 7 mai. Il s’agit entre autres de son épouse Seynabou Dièye alias Zeyna, de sa belle-mère, Marie Mané, du « snappeur » du président Niang Kharagne Lô, du « griot des VIP » Alassane Mbaye, du mannequin Adja Diallo et de la chanteuse kaolackoise, Ndèye Diouf.

Mais, le maître des poursuites a été plutôt clément envers le couple Guèye et leurs invités qui célébraient leur mariage en flagrante violation de la loi sur le couvre feu et sur l’interdiction des rassemblements. Ils viennent en effet de bénéficier d’une liberté provisoire à la dernière minute. Mais à en croire « Libération online », les mis en cause doivent se présenter lundi devant la barre du tribunal des flagrants délits où ils seront jugés pour les infractions mentionnées plus haut.

Pour rappel, le richissime patron de « Clean Oil », Bara Guèye qui prenait une troisième épouse – Seynabou Dièye – a voulu organiser pour celle-ci une cérémonie grandiose malgré le contexte actuel marqué par la crise sanitaire du COVID-19 qui a poussé les autorités publiques à décréter le couvre-feu et interdire les rassemblements publics comme privés. Ce fastueux mariage a ainsi été organisé et, plus encore, les images ont été publiées avec profusion sur les réseaux sociaux.

Au finish, ce mariage que le nouveau couple avait voulu aussi grandiose qu’historique l’est finalement devenu mais, dans un tout autre registre.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page