SOCIETE 
A la Une

DÉFÉRÉ AU PARQUET : L’agresseur du prof Seydi poursuivi pour menaces de mort

“Menaces de mort, violences et voie de fait”. Tels sont les charges retenues à l’encontre du sieur Amadou Ngom Guèye, l’agresseur présumé du professeur Moussa Seydi.

A en croire nos confrères du journal L’Obs qui en reparlent dans leur édition de ce jeudi, le mis en cause a été confronté avec sa victime par les enquêteurs de la sûreté urbaine du commissariat central de Dakar. Et, face au chef du service des maladies infectieuses de l’hôpital Fann, le sieur Amadou Ngom Guèye a d’abord présenté ses plates excuses au professeur Moussa Seydi avant de reconnaître les faits, sauf de l’avoir traité de “criminel”.

Lesquels se sont déroulés dimanche dernier. Le professeur Seydi qui sortait des cimetières de Yoff où il a prié pour sa fille décédée, il y a 18 ans, s’est tranquillement dirigé vers son véhicule. Mais, alors qu’il s’apprêtait à démarrer la voiture, un individu lui fait signe de la main, manifestant son intention de lui parler. Sans hésiter, le professeur baisse la vitre de son véhicule et attendant tranquillement le monsieur. Hélas, celui-ci n’était pas venu avec de bonnes intentions. Après avoir eu la confirmation qu’il était bien en face du célèbre professeur Moussa Seydi, l’homme l’abreuve d’injures lui reprochant l’interdiction de rapatrier les dépouilles des sénégalais décédés à l’étranger des suites du COVID-19. Et, comme si cette étrange accusation ne lui suffisait pas, Amadou Ngom Guèye qui avait pris le soin de décliner son identité au professeur Seydi profère des injures et le menace.

Surpris, le professeur Seydi relève la vitre de son véhicule et démarre son véhicule mais, son agresseur ne le lâche pas pour autant. Avec son scooter, il le poursuit, insultes à la bouche. Le professeur Seydi saisit alors directement le ministre de l’intérieur auquel il raconte la mésaventure. Aly Ngouille Ndiaye saisit à son tour le commissariat central de Dakar qui s’est très vite lancé à la traque de l’agresseur. Deux jours plus tard, Amadou Ngom Guèye, un ingénieur sénégalais travaillant dans le secteur de l’automobile et résident en France, sera arrêté à Fass. Il a été déféré hier, mercredi 29 juillet 2020.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer