SOCIETE 
A la Une

DÉCÈS DE BABACAR TOURÉ : Les premiers témoignages dont ceux de Khalifa Sall et Guy Marius Sagna

Décédé ce dimanche à l’âge de 69 ans, le journaliste Babacar Touré a eu droit à une effusion d’hommages venus d’horizons divers. Khalifa Ababacar Sall, Fatou Sow Sarr, Seydi Gassama, Amadou Bâ ou encore Alioune Tine, entre autres, ont salué la mémoire du défunt président directeur général du groupe Sud communication, décédé des suites d’une maladie.

Amadou Ba : « Je m’incline devant la mémoire de mon grand frère et ami Babacar Touré ; un grand homme, courtois et brillant, un géant de la presse. Notre pays vient de perdre l’un de ses fils les plus valeureux. Mes condoléances à sa famille et ses amis qu’Allah lui accorde le Paradis.

Pour sa part, la sociologue Fatou Sow Sarr trouve en Babacar Touré un homme « d’une grande vision, avec une pensée féconde » qui « a marqué son temps admirablement ». La directrice du laboratoire genre a saisi l’occasion pour présen

Alioune Tine : « Cette nouvelle est un véritable coup de tonnerre, le décès Babacar Touré est une perte immense pour le Sénégal et l’Afrique, leurs leaders politiques et intellectuels, un humaniste absolu avec une identité narrative inédite, doué de tous les talents. Que firdawsi soit sa demeure ».

Seydi Gassama : « Babacar Touré a été un acteur majeur du combat pour le pluralisme des médias et la liberté de la presse au Sénégal. Son décès est une grande perte pour la nation. Qu’Allah lui accorde le Paradis. In Cha Allah ».


Khalifa Ababacar Sall
: « C’est avec une immense tristesse que j’ai appris la disparition de mon ami Babacar Touré. S’il fut un grand Directeur de groupe presse, Babacar fut d’abord un journaliste d’un professionnalisme exemplaire ». Toujours selon l’ancien maire de Dakar : « Sous sa conduite, le Groupe Sud Communication a joué un rôle déterminant dans la constitution de l’espace public politique et la vitalité de la démocratie de notre pays ».

Aboul Mbaye : “J’apprends avec peine le décès de Babacar Touré. Je l’ai tôt connu, défenseur des intérêts d’une coopérative d’habitat que la banque que je dirigeais finançait. Il y a toujours eu en lui ce souci de l’intérêt général et sa contribution à l’éclosion d’une presse libre au Sénégal est incommensurable. Je présente mes condoléances à sa famille de Sud FM et à l’ensemble de la presse ainsi que sa famille”.

Guy Marius Sagna : “Il avait tenu à me parler à ma sortie de prison. On devait se voir. Je faisais attention avec mes doyens car je pouvais être un vecteur du corona virus. On ne se verra donc jamais. Omg!
Le 09 avril dernier, il avait commenté mon statut whatsapp avec ces mots “4 avril, poisson d’Avril. Poison d’Avril…Bon week-end”
Le 06 juillet dernier il m’envoya sa chronique intitulée “Maréchal nous voilà” avec ce commentaire: “Bonjour, une piqûre de rappel des ravages de la colonisation sur certains, à une certaine époque qui se prolonge.”
Reposez en paix cher Babacar Touré. Soyez assuré que la lutte va continuer.
Toutes mes condoléances à ses familles. Famille biologique, famille de la presse en général, famille du groupe Sud.”

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer