SOCIETE 
A la Une

DDD : Le nouveau DG décèle “200 agents fictifs” et licencie l’épouse de Me Moussa Diop

Des pertes estimées à plus de 37,5 milliards de francs CFA une lourde ardoise de plus 7,5 milliards de dettes sociales, plus de 500 bus en panne. A en croire l’actuel directeur général, Dakar Dem Dikk (DDD) était presque à l’agonie au moment du départ de Moussa Diop.

“Deux cent salariés fictifs, la gestion des deux plus grands restaurant de la boîte par ses deux épouses et, enfin, les 30 millions d’indemnités que l’ancien directeur général de DDD a déjà reçus sur les 120 millions votés par le Conseil d’administration”. Oumar Boun Khatab Sylla qui a crié sa “déception” en faisant auditer la gestion de son prédécesseur à la tête de la société de transport public, évoqué déjà l’idée d’une “responsabilité civile et pénale” de Me Moussa Diop. “Il le sait, en tant qu’avocat (…) si ces salaires ne sont pas justifiés, sa responsabilité civile et pénale sera engagée”, prévient le tout nouveau directeur général de DDD qui révèle que l’audit qu’il a fait faire a décelé deux cents agents fictifs dans la boîte. “J’ai simplement demandé qu’on bloque les salaires de ces agents”, précise encore Oumar Boun Khatab Dionne qui, face à la presse, faisait le bilan de ses cent jour à la tête de DDD.

En réponse à Me Moussa Diop qui a récemment indiqué que ses indemnités sont “bloquées”, le nouveau patron de Dakar Dem Dikk estime que son prédécesseur “raconte des contrevérités”. “Quand il a perdu un de ses proches, il m’a demandé de l’aider à rentrer dans ses fonds. Et c’est par la suite que j’ai déboursé 30 millions sur les 120 millions de francs CFA qu’on lui devait”, précise encore Oumar Boun Khatab Sylla avant de révéler dans la foulée qu’après le départ de Me Moussa Diop, les salaires des mois d’octobre, de novembre et de décembre avaient été pris en charge par l’Etat du Sénégal.

Toujours selon le nouveau DG de DDD, si le président de la République voulait “bloquer” les indemnités de Me Moussa Diop, les représentants des ministères du Budget et des Finances au Conseil d’administration de la société, ne voteraient jamais cette rubrique.

Enfin, Oumar Boun Khatab Sylla assume le licenciement de l’une des épouses de Me Moussa Diop. Il explique : “Les deux plus grands restaurants de DDD étaient gérés par ses épouses. Et j’ai licencié l’une d’entre elles, car la dame en question était en disponibilité. Et à la fin de la disponibilité, elle n’était pas revenue”.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer