SOCIETE 
A la Une

CRISE DANS LES UNIVERSITES : Le SAES suspend les cours pour 48 heures

Les membres du syndicat autonome de l’Enseignement supérieur (SAES) qui attendent toujours de l’Etat du Sénégal un respect des accords signés et une “restauration” de leur dignité ont décidé de passer à la vitesse supérieure dans le bras de fer qui les oppose à leur ministre de tutelle, Cheikh Oumar Anne. Et, à partir de ce lundi 9 mars 2020, les enseignants ont entamé un mot d’ordre de grève 48 heures.

Dénonçant un comportement “va-t’en guerre” de la part du ministre de l’Enseignement supérieur, le SAES a invité l’ensemble de ses membres à suspendre les formations payantes et les activités pédagogiques.

Le SAES qui ne cesse de dénoncer l’attitude “irresponsable” du gouvernement qui renforce le pourrissement dans les universités dit dégager toute responsabilité dans les perturbations actuelles et futures dans le sous-secteur de l’enseignement supérieur. Déjà, à l’issue d’une réunion tenue le jeudi 5 mars dernier, le secrétaire général du SAES, Malick Fall avait fait face aux journalistes pour leur faire part de l’échec des négociations sur la plate-forme revendicative dudit syndicat. “Sur le premier point, le ministre de l’Enseignement supérieur, a annoncé de façon désinvolte, le revirement du Gouvernement sur les textes des gouvernances des universités et votés par lui-même depuis 2015”, révélait Malick Fall qui dénonçait également “l’attitude irresponsable de pourrissement du gouvernement qui plonge les universités dans une crise profonde”.

“Le SAES constate avec regret, que le Gouvernement au lieu de mettre à disposition les textes de gouvernance des universités et respecter les préalables nécessaires pour l’accueil des bacheliers, préfère le sabotage afin de trouver un bouc-émissaire à la situation catastrophique dans laquelle il a plongé le l’enseignement supérieur avec la pire rentrée de son histoire et qui hypothèque sérieusement l’année universitaire. Plusieurs campus sont dans une situation chaotique avec une impossibilité de dérouler des activités pédagogiques”, tranchait le SG du SAES.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer