SOCIETE 
A la Une

COVID : Les horaires seront réaménagés dans les marchés et grandes surfaces dès la semaine prochaine (Gouverneur)

Dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, le chef de l’Etat avait fait appliquer, lors de la première vague une batterie de mesures pour réduire la circulation du virus. Dans ce cadre, les rassemblements ont été interdits, les déplacements d’une région à une autre et les frontières fermées. A ces mesures, s’ajoutaient la fermeture des lieux de culte, le réaménagement des horaires dans les marchés et l’obligation de porter un masque dans les lieux publics, entre autres.

Aujourd’hui, avec la recrudescence des cas de COVID en cette période de deuxième vague, la quasi totalité de ces mesures de restrictions de libertés individuelles et collectives a été réactualisée. Le couvre-feu est à nouveau décret, les rassemblements interdits, l’obligation du port du masque généralisée et renforcée, les bars et restaurants fermés, les transports réorganisés. Il ne restent que les lieux de culte, le réaménagement des horaires de travail dans l’administration et les heures d’ouverture et de fermeture des marchés. Mais, cette dernière mesure sera bientôt réactualisée.

En effet, selon le gouverneur de la région de Dakar, Al Hassan Sall, cette mesure sera appliquée dans les heures qui viennent. A cet effet d’ailleurs, il dit avoir déjà adressé une note circulaire aux différents préfets de départements et aux sous-préfets pour qu’en relation avec les maires et les délégués de quartiers et les délégués des marchés et des grandes surfaces “que les heures d’ouverture et de fermeture des marchés soient reprécisées”.

“Il va falloir repréciser ces horaires parce que lors de la première vague, nous avions travaillé dans le sens d’aller vers une régulation et que les autorités habilitées fassent le nécessaire pour que ces mesures soient strictement et scrupuleusement respectées”, a réagi le gouverneur de la région de Dakar à travers les ondes de la radio SUD FM. Al Hassan Sall rappelle que les autorités administratives avaient à l’époque “largement communiqué sur la question, notamment le préfet de Dakar qui avait fixé les heures d’ouverture et de fermeture et les jours pour le nettoiement des lieux de commerce”. Aujourd’hui que la situation est redevenue critique, le même dispositif sera reconduit. Mais, tempère-t-il, pour ne pas y aller de manière brusque, “nous mettrons à profit les quarante-huit heures, les vendredi et samedi, pour qu’au plus tard dimanche voire lundi, la mesure soit effective et que les contrôles se fassent pour le respect des dispositions prises par les autorités”.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer