SOCIETE 
A la Une

COVID 900 CAS DONT 50 DÉCÈS À KAOLACK : Le gouverneur suggère de revoir la gestion des marchés et lieux de cultes

Alors que Dakar et Thiès caracolent en tête des régions les plus touchées par la pandémie, avec plus de 90% des cas recensés par les services sanitaires, la région de Kaolack ne semble pas en reste. Fortement touchée par le maillage territorial réussi par le virus, la capitale du Saloum est à environ un millier de cas positifs, recensés au cours de cette deuxième vague.

« A la date du 27 janvier 2021, la région de Kaolack a comptabilisé 900 cas confirmés, 50 décès et plus de 230 patients traités à domicile », a notamment révélé le représentant de l’Etat dans la région. Ce tableau alarmant dressé par le gouverneur de la région de Kaolack, Alioune Badara Mbengue, a été encore noirci ce jeudi avec trente nouvelles contaminations issues de la transmission communautaire. Toujours selon le gouverneur, la situation géographique de Kaolack, ville carrefour par essence, a contribué à cette progression du virus. Alioune Badara Mbengue suggère ainsi aux acteurs de revoir la gestion des marchés, des lieux de cultes et des gares routières. Déjà, le 14 janvier dernier, au terme d’une visite de sensibilisation au marché central, le gouverneur qui regrettait le fait que « les mesures barrières édictées par les autorités sanitaires ne soient pas respectées dans les marchés » avait envisagé « la limitation des heures d’ouverture des marchés ».

Ce 28 janvier, la situation globale du virus au Sénégal a connu une nette hausse avec 304 nouvelles contaminations dont 104 cas contacts et 200 cas issus de la transmission communautaire. 53 cas graves sont pris en charge en réanimation à travers le pays et 13 nouveaux décès liés à la COVID ont été enregistrés.

Depuis le début de la pandémie au Sénégal le 2 mars dernier, le pays a totalisé 25711 cas positifs dont 21395 guéris, 614 décédés et donc 3701 sous traitement. Le Ministère de la Santé et de l’Action sociale qui a révélé la présence du variant britannique du virus au Sénégal, a encore exhorté les populations au respect strict des mesures de prévention collective et individuelle.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page