SOCIETE 
A la Une

COVID-19 : Une soixantaine de Sénégalais coincés à la frontière maroco-mauritanienne

“Nous dormons dans nos voitures et ne prenons pas de douche ; l’alimentation relève également un véritable défi”. C’est le cri de coeur d’un ressortissant sénégalais qui parlent au nom de ses compatriotes bloqués à la frontière entre la Mauritanie et le Maroc. Abdoulaye Kane, un sénégalais établi à Casablanca au Maroc, s’est ainsi confié à nos confrères de Senego, pour faire part de la situation plus que difficile qu’il est en train de vivre, lui et “une soixantaine” d’autres sénégalais qui veulent rallier le pays par la route. Abdoulaye Kane qui dit avoir parcouru 2 000 kilomètres pendant plus de dix jours, s’est retrouvé à la frontière Marocaine avec la Mauritanie mais, n’a pu faire un pas de plus pour entrer en territoire mauritanienne et essayer de rallier le Sénégal par le Nord. Quant aux autres sénégalais, ses compagnons de fortune, ils viennent d’Espagne et d’Italie et n’ont pas pu aller plus loin que le Maroc.

Avec la fermeture des frontières marocaines entrée en vigueur depuis le 13 mars dernier à cause de la pandémie du coronavirus, les autorités marocaines leur ont signifié qu’ils ne peuvent pas traverser. Ne sachant plus à quel saint se vouer, Abdoulaye Kane et ses compatriotes disent lancer un appel au président de la République pour qu’il leur vienne en aide.

Face à la presse ce week-end, le ministre sénégalais des Affaires étrangères, Amadou Ba, précisait qu’à ce jour, le Sénégal compte de nombreux ressortissants “bloqués ou en transit” dans des pays du fait de la suppression des liaisons aériennes avec le Sénégal. “Il y a 15 de nos compatriotes retenus à Addis Abéba qui ont été convoyés à Lomé où ils sont pris en charge par notre mission diplomatique. Le 25 mars 2020, 42 sénégalais bloqués aux Usa ont été ramenés au pays à leur demande et actuellement confinés au Lac Rose”, avait détaillé le patron de la diplomatie sénégalaise qui, sans doute, aura l’occasion d’aborder la question de ces nouveaux “cas” à la frontière maroco-mauritanienne.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer