SOCIETE 
A la Une

COVID-19 : Un 15e, un 16e puis un 17e décès ce samedi 9 mai

Trois décès recensés ce jour. C’est le triste record macabre enregistré ce samedi 9 mai par les services sanitaires du pays. Après le décès d’une patiente (une jeune dame âgée de 37 ans et domiciliée au quartier Fass) annoncé ce matin et un autre annoncé en début d’après-midi (il s’agit d’un homme de 69 ans décédé jeudi dernier au centre de santé Nabil Choucaïr de Patte-d’Oie, dont les résultats tests qu’il avait subi sont revenus positifs ce samedi) voilà qu’un autre patient soufrant du coronavirus vient rallonger la liste macabre. Selon le communiqué du ministère de la santé et de l’action sociale qui en fait cas, ce dernier est décédé ce samedi au centre CUEMO de l’hôpital Fann, qui enregistre ainsi sa deuxième victime du jour. Le défunt qui habitait à Touba est décédé aux environs de 15 heures, précise le communiqué du ministère de la santé. Il était âgé de 45 ans.

D’ailleurs, il faut noter qu’au centre hospitalier national de Fann, cinq (05) agents du service d’accueil des urgences ont été diagnostiqués positifs au COVID-19. Ils ont été contaminés par les trois patients déclarés positifs ce vendredi 8 mai. En conséquence, plusieurs agents du service d’accueil des urgences de Fann sont actuellement mis en quarantaine.

A ce jour, le Sénégal compte 17 personnes décédées des suites de la COVID-19. Et, il faut dire que le mois de mai est particulièrement « macabre » avec 89 décès enregistrés en une dizaine de jour seulement, entre le 1er et ce 9 mai.

Le Ministère de la santé et de l’action sociale n’a pas encore révélé si les deux victimes étaient ou non parmi le lot des 7 dont l’état de santé s’était aggravé.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page