SOCIETE 
A la Une

COVID-19 : Si Keur Massar est contaminée…

Il faut se rendre au carrefour du célèbre rond-point « Station » pour s’en rendre compte. La commune de Keur Massar est est une véritable poudrière par ces périodes de propagation du Covid-19 où la « transmission communautaire » préoccupe les autorités sanitaires. A tout instant de la journée, ce lieu refuse du monde et, les rassemblements sont visibles à chaque coin de cantine, dans les gargotes, dans les « mini-cars » et autres moyens de transport en commun.

Ici, nul ne semble se soucier du Coronavirus. Pas même le gendarme chargé de réguler la circulation. A découvert, sans gants ni masque, l’homme en bleu est comme tout le monde, à la merci de toute contamination. A Keur Massar, c’est un autre monde, un monde à part où, nul ne soucie du respect des règles d’hygiène et de sécurité édictées par les autorités sanitaires. Ces règles sont foulées aux pieds, au nez à la barbe des policiers devant lesquels défilent des voitures remplis de passagers : direction Rufisque où, comme à Keur Massar ville, des groupes de jeunes marchands ambulants et autres tabliers vendeurs d’articles divers regroupés autour du néant, défient toutes les lois de la prévention.

C’est cette commune de Keur Massar qui vient d’enregistrer son premier cas positif de coronavirus – « au district sanitaire de Keur Massar », nous disent nos confères de Libération online -, un mois après l’apparition de la maladie dans le pays. Et, pour le moment, nul ne sait s’il s’agit d’un « cas importé », d’un « cas contact non suivi » ou d’un cas issu de la redoutée « transmission communautaire ». Par contre, ce qui demeure évident, c’est que si cette situation perdure, le risque est réel d’annihiler tous les efforts nationaux jusque-là consentis pour limiter la propagation du virus. Laisser la « Station » Keur Massar en l’état c’est rendre inefficace tout le « Programme de résilience sociale et économique » prévu par le président de la République, Macky Sall. En somme, si Keur Massar est contaminée, tout sera à refaire !

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page