SOCIETE 
A la Une

COVID-19 : Questions autour de la « rechute » d’un patient à Ziguinchor

Cette pandémie à Covid-19 est non seulement nouvelle mais, elle est tout ce que les virologues, infectiologues et autres scientifiques ne comprennent pas. Tous les jours, elle déploie de nouvelles ailes et révèlent de nouvelles facettes qui autorisent à penser qu’il y a autant de virus que de cas infectés.

A preuve, au moment où les spécialistes évoquent un taux de « rechute » proche de zéro dans les zones les plus touchées – une cinquantaine sur plus de deux millions en Chine, ndlr – le Sénégal qui ne compte « que » 400 cas et poussières vient d’enregistrer un patient de ce genre. Infecté une première fois, il avait été pris en charge jusqu’à sa guérison et sa sortie d’hôpital il y a quelques jours.
Ce patient qui est encore comptabilisé dans le registre des « nouveaux cas » est un ressortissant français résident à Ziguinchor où il est de nouveau pris en charge dans le centre de traitement érigé à l’hôpital régional.

Un « cas d’école » sans doute pour les autorités sanitaires qui, pour le moment ne savent pas si le patient a été nouvellement contaminé ou s’il y a eu des défaillances ou autres méprises dans le contrôle qui a attesté sa guérison. Une hypothèse sans doute peu probable chez les médecins qui, avant de « libérer » un malade sous traitement prennent le soin, de faire un « double check » avec 48 heures d’intervalle.

En attendant de résoudre son cas, le patient est à nouveau interné au centre de traitement de l’hôpital régional de Ziguinchor. A ce jour, la région compte seize cas confirmés, trois guéris un décès et douze patients encore sous traitement.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page