SOCIETE 
A la Une

COVID-ORGANICS : L’artémisia malgache en rupture de stock sur le marché

C’est le produit le plus recherché au Sénégal où des revendeurs avaient pu l’introduire sur le marché quelques jours seulement après sa découverte. Cependant, la potion malgache encore appelée Covid-Organics est aujourd’hui introuvable. L’artémisia dont les effets bénéfiques sont chantés partout en Afrique, se vend comme de petits pains et, à un prix fort accessible (la bouteille de 33 centilitres est vendue à 235 francs CFA, ndlr). Voilà sans doute qui explique la rupture de stock constatée par nos confrères de dakaractu qui se sont intéressé au produit.

Nos confrères qui disent avoir appelé des dizaines de distributeurs de la tisane vendue sous le label « Lion Vert » (voir photo), renseignent que la « potion magique » n’est plus disponible dans les rayons. Mais, ce n’est que partie remise. Puisque certains revendeurs qui ont fini leur stock promettent de le renouveler dans les tout prochains jours. Au plus tard mardi prochain, pour certains. Toujours selon la même source, la « Maison de l’artémisia » qui a son siège à Diamniadio est en train de tout faire pour contenter ses nombreux clients et combler le gap sur le marché sénégalais.

Le comportement de ce produit sur le marché africain prouve son appropriation par les populations. Malgré les réserves de l’organisation mondiale de santé (OMS) qui nie toute valeur scientifique à l’artémisia dont l’effet sur le Covid-19 est vanté par le président malgache lui-même, cette tisane est plus qu’une vedette sur les réseaux sociaux. Les internautes africains le brandissent partout comme « un trophée de guerre » contre le coronavirus. Et, actuellement, le défi pour Madagascar est sans doute d’en produire en quantité suffisante pour les africains en attendant une hypothétique « validation » de l’OMS.

Pour rappel, au cours d’une conversation avec le président malgache, le tout nouveau président de la Guinée-Bissau a promis de « ravitailler » l’Afrique de l’ouest en artémisia. Umaro Embaló aurait d’ailleurs décidé d’affréter un avion pour passer une grosse commande de ce produit.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page