SOCIETE 
A la Une

COVID-19 : L’appel de détresse des sénégalais bloqués en France

Le dimanche 26 avril, un communiqué du ministère des affaires étrangères et des sénégalais de l’extérieur faisait état du rapatriement de quatorze (14) sénégalais bloqués en Turquie. « Le gouvernement de la République du Sénégal, en collaboration avec celui de la République de Turquie, a rapatrié les 14 sénégalais bloqués en Turquie, qui en ont exprimé la demande », lit-on dans le document qui précise que les concernés « sont bien arrivés à Dakar le 25 avril 2020, à 16 heures 30 minutes ».

Sans doute inspirés par cette traitement réservé aux « sénégalais de Turquie », les membres du collectif des Sénégalais bloqués en France par la pandémie de Covid-19 sont montés au créneau pour demander un sort similaire au président de la République. « A l’orée de notre septième semaine de confinement strict en France, nous adressons à monsieur le président de la République, Macky Sall, une demande solennelle de rapatriement au Sénégal », écrivent ces sénégalais dans un communiqué rendu public ce dimanche.

Et, comme pour montrer leur détermination à retourner au pays, ces sénégalais se disent prêts à contribuer aux frais de leur rapatriement. Selon la même source, depuis le début de l’épidémie en France, ils vivent des situations dramatiques diverses et variées. « Une importante partie d’entre nous se trouve désormais en situation irrégulière en France car nous étions venus ici, pour une large majorité avec des visas de court séjour », poursuivent-ils tout en précisant : « une frange importante de notre collectif ne dispose plus de moyens de subsistance ». « Nous risquons tous de nous retrouver à la rue si la fermeture de l’espace aérien sénégalais devait se prolonger, nos activités économiques sont sérieusement menacées par cette arrêt brutal dont on ne maitrise plus l’issue et enfin, l’éloignement de nos familles nous impose une souffrance psychologique dangereuse pour notre équilibre psychique », préviennent encore les membre du collectif précité qui, malgré tout, gardent l’espoir que les autorités sénégalaises, le chef de l’Etat en tête, feront « tout ce qui est humainement possible » pour les sortir de cette situation « très difficile ».

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page