SOCIETE 
A la Une

COVID-19/KEUR MASSAR : Le maire déplore l’insouciance des populations

Considérée comme une véritable bombe à retardement dans le cadre de la propagation du covid-19, la ville de Keur Massar est actuellement sur toutes les lèvres et polarise toute les attentions. Ce, parce que Keur Massar qui compte déjà une bonne dizaine de cas confirmés est un des terreaux sénégalais de la transmission communautaire. Pour le maire de cette populeuse commune de Pikine, cette situation est particulièrement due au fait que les populations de cette partie de la banlieue n’ont pas encore pris conscience du danger que représente le coronavirus. « Il y a jusque-là des gens qui ne sont pas conscients du danger », affirme Moustapha Mbengue, le maire de Keur Massar.

Pourtant, les messages d’alerte et de sensibilisation se sont multipliés surtout ces derniers jours. Mieux, il ont été renforcés par des mesures drastiques prises par les autorités déconcentrées, notamment le préfet du département de Pikine qui, le 6 avril dernier, avait signé un arrêté pour interdire tout rassemblement de véhicule, de cyclomoteur, de véhicule hippomobile, au niveau du rond-point station Shell de Keur Massar. Toute activité commerciale était également interdite, à l’exception de la vente de denrées de consommation courante sur un rayon de 500 mètres de part et d’autre du rond-point et au niveau du marché Aïnoumady. (lire : COVID-19 : Le préfet de Pikine nettoie le rond-point Keur Massar)

« Nous avons pris des mesures pour éviter la propagation de la maladie. Mais du côté de la population, c’est l’insouciance totale. Il y a jusque-là des gens qui ne sont pas conscients de l’existence de la maladie dans notre localité et du danger », regrette encore Moustapha Mbengue, cité par nos confrères du journal Vox Populi. Aujourd’hui, les mesures sont encore plus draconiennes comme le veulent les autorités sanitaires du pays. En effet, en relation avec le préfet de Pikine, la Mairie a décidé de fermer le grand marché et de déguerpir tous les ambulants du rond-point.

Dans la foulée, l’édile de la commune de Keur Massar rappelle que 30 personnes contacts ont été ciblées dans la localité. Elles sont actuellement placées en quarantaine.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page