SOCIETE 
A la Une

COVID-19 : Deux camionnettes de policiers pour disperser la conférence du FRAPP

Ce mardi 14 avril, le front pour une révolution anti-impérialiste populaire et panafricaine (FRAPP) avait convoqué les journalistes à son siège pour parler du Covid-19. Mais, moins d’une heure avant le face-à-face avec les journalistes, des éléments du commissariat de Grand-Yoff, sous la conduite du commandant du corps urbain ont fait une décente sur les lieux pour disperser les conférenciers et leurs invités. A cause des mesures restrictives contre la propagation du Covid-19.

Pourtant, renseignent le délégué général du Frapp, Guy Marius Sagna et son secrétaire administratif : « nous avons dit au préfet de Dakar qui nous a joint au téléphone, que les sièges étaient disposés dans la salle dans le strict respect des mesures barrières ». Mieux, poursuivent-ils, « le FRAPP a disposé du gel alcoolique et acheté un lot de masques pour les journalistes ». Hélas, regrettent les leaders du FRAPP, « le préfet a campé sur ses positions ». Par la suite, « deux camionnettes remplies de policiers sont arrivées au moment où le FRAPP annonçait aux journalistes présents l’annulation de la conférence de presse du fait du préfet », indique encore les mêmes sources, à travers un communiqué.

Le FRAPP, avait convoqué les journalistes ce mardi pour parler du programme de résilience économique et sociale et le financement du Fonds de riposte et de solidarité contre les effets du coronavirus (FORCE-COVID-19), mis en place par le président de la République, Macky Sall dans le cadre de lu plan de riposte contre le coronavirus.

Guy Marius Sagna et ses camarades qui souhaitent que le budget de mille milliards prévu pour le FORCE-COVID-19 soit porté à deux mille milliards. Dans le même temps, le FRAPP dit inviter l’Etat du Sénégal, les organisations patronales et de travailleurs à « mettre sur pied des dispositifs permettant de recevoir, traiter et solutionner les plaintes des travailleurs, des entreprises, des citoyens dans la gestion de licenciement, de chômage technique sans salaire, de non-réception d’aides ».

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page