SOCIETE 
A la Une

COVID-19 : Cheikh O. Hann dit pourquoi il n’y aura pas d’année blanche

Il est rare que le spectre d’une année blanche ait autant plané sur les universités du Sénégal. En effet, la pandémie du Covid-19 qui continue de dicter sa loi aux autorités du pays, obligées de prendre des mesures à l’encontre du fonctionnement normal des secteurs d’activité affecte fortement celui de l’enseignement. Si bien que le chef de l’Etat qui avait qui avait dans un premier temps décrété la vacances des cours jusqu’au 6 avril dernier a été obligé de prolonger ce délai jusqu’au 4 avril prochain.

La situation est d’autant plus inquiétante chez les élèves en classe d’examen que les mesures palliatives annoncées par le ministre de l’éducation nationale – mise à disposition des cours en ligne via une plateforme dédiée – n’ont jamais été effectives. Aujourd’hui, c’est son collègue en charge de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation qui est monté au créneau pour tenter de rassurer les étudiants. A entendre Cheikh Oumar Hann, des stratégies seront mises en œuvre pour éviter une année blanche.

Au nombre de deux, ces stratégies devraient, à terme, permettre un sauvetage de l’année. “Nous avons mis en place deux commissions qui travaillent sur deux axes, l’un sur les mesures palliatives en termes de télé-enseignement et l’autre sur la réorganisation de l’année universitaire s’il arrivait qu’on repousse la réouverture des universités après le 4 Mai”, a expliqué Cheikh Oumar Hann, invité de la matinale sur Iradio.
L’objectif est, selon l’ancien directeur général du COUD qui rejette toute idée d’une année blanche, de “terminer l’année, de se réorganiser s’il y a lieu, (et) d’aller vers des examens qui se feront sans grand changement”.

Dans la foulée, le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation a annoncé que le paiement des bourses sera maintenu pour les étudiants qu’il appelle par ailleurs à s’impliquer dans la lutte contre le coronavirus.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer