SOCIETE 
A la Une

CORONAVIRUS : Comment le « suspect » a été géré depuis vendredi dernier

Un patient diagnostiqué « positif », une cellule d’alerte qui veille au grain, un personnel de santé aguerri. Pour tout dire, la situation est sous contrôle au Sénégal où un premier cas de coronavirus a été confirmé ce lundi matin. D’où le sens de l’appel au calme lancé ce matin par le président Macky Sall, un appel à la sérénité réitéré par le ministre Sénégalais de la Santé et de l’Action sociale.
Aux côtés du représentant résident de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à Dakar, Abdoulaye Diouf Sarr qui s’est adressé à la presse cet après-midi a d’abord tenu à rappeler que la situation du patient détecté n’était pas alarmante. Autrement, « (son cas) ne suscite aucune inquiétude majeure », a rassuré Abdoulaye Diouf Sarr dans les locaux.

Revenant sur la chronologie des faits, le ministre de la Santé explique : « Le vendredi 28 février 2020, la cellule d’alerte du ministère de la Santé et de l’Action sociale a été contactée par une structure médicale privée au sujet d’un patient de nationalité française reçu en consultation et présentant une fièvre de 39°, un mal de gorge et des maux de tête ». Et, c’est sur la base de cette information qu’une équipe s’est « immédiatement rendue sur les lieux pour pousser les investigations et effectuer des prélèvements », poursuit Abdoulaye Diouf Sarr. Le patient, marié et père de deux enfants, vit au Sénégal avec sa famille depuis plus de deux ans. Et, toujours selon le ministre de la Santé, le patient s’était récemment rendu à Nîmes pour y passer ses vacances entre le 19 et le 25 février dernier. « Le patient est actuellement mis en quarantaine au centre de traitement du service des maladies infectieuses de l’hôpital Fann et son état ne suscite aucune inquiétude majeure », rassure encore Abdoulaye Diouf Sarr. Conformément au règlement sanitaire international, l’OMS a été informé, a également révélé le ministre de la Santé qui a réitéré l’appel à la sérénité et au respect strict des mesures de préventions recommandées.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page