SOCIETE 
A la Une

CONACOC : “Les actes posés par l’imam Oumar Diène n’engagent que lui” (Membres)

L’après Iyane Thiam commence mal à la commission nationale de concertation sur le croissant lunaire (CONACOC). En effet, le secrétaire général de la Ligue des imams et oulémas du Sénégal El Hadj Oumar Diène qui s’est autoproclamé nouveau coordonnateur par intérim, s’est vu “détrôné” par Mouhammed Bouchra Dièye, qui assurait jusque-là le rôle de secrétaire permanent de la CONACOC. Ce dernier, nous confient nos confrères de L’Observateur, n’entend nullement donner l’opportunité à l’imam Diène de dérouler son objectif, notamment celui “d’améliorer la communication de l’organisation concernant l’apparition du croissant lunaire”.

En effet, dans un communiqué qu’il a signé le 5 février dernier, l’imam El Hadj Oumar Diène s’est attribué le titre de coordonateur par intérim de la CONACOC, “par nomination”. Ce que réfutent Mouhammed Bouchra Dièye et ses souteneurs. Lequel serait d’ailleurs d’autant plus légitime qu’il est lui-même “l’initiateur et le secrétaire permanent de cette commission”.
“C’est avec surprise que les membres de la CONACOC ont appris cette nouvelle (l’intérim de l’imam Diène, ndlr) par voie presse”, révèle Mouhammed Bouchra Dièye qui demeure “pour l’instant coordonnateur par intérim”, jusqu’à la prochaine assemblée générale de la CONACOC. En attendant cet évènement prévu le 27 février prochain, Mouhammed Bouchra Dièye et ses camarades disent décliner toute responsabilité sur les “agissements” de l’imam El Hadj Oumar Diène. “Les actes qu’il pose n’engagent que sa propre personne”, préviennent encore les partisans de Mouhammed Bouchra Dièye.

La CONACOC, qui regroupe des représentants de différentes familles religieuses du pays, scrute le croissant lunaire tous les fins de mois pour déterminer les évènements marquants du calendrier de l’hégire. Cette structure, souvent objet de polémiques et de vives critiques, surtout à l’occasion des fêtes musulmanes de Tabaski et Korité, a été gérée de mains de maître par le défunt coordonnateur, Mourchid Iyane Thiam, décédé le 29 janvier dernier.

CONACOC : “Les actes posés par l’imam Oumar Diène n’engagent que lui” (Membres)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer