SOCIETE 
A la Une

CITOYENNETE : Les ressortissants de Goudiry donnent l’exemple

Le département de Goudiry, certainement, l’un des plus vastes du Sénégal en termes de superficie (16090 km2) a depuis quelques temps amorcé son développement endogène en infrastructures sociales de base. Grâce à ses ressortissants, établis en Europe, notamment en France, Goudiry compte aujourd’hui un lycée moderne : une vieille  doléance des parents et des autorités locales. Un joyau auquel va s’ajouter un centre hospitalier départemental de dernière génération.  

La cérémonie d’inauguration du nouveau lycée de Goudiry et la pose de la première pierre du centre hospitalier départemental ont réuni les fils de ce vaste terroir. Des réalisations qui sont les fruits d’une commune volonté de développer leur localité, pilotée par ses ressortissants disséminés en Europe. Ce qu’a tenu à rappeler l’un de ses émérites et entreprenants fils : Djimo Souaré, président  du Conseil départemental et par ailleurs coordonnateur du Prodac, dès l’entame de son allocution. « Mesdames et messieurs, le lycée que nous inaugurons, aujourd’hui, et le centre de santé de référence que nous faisons sortir de terre, incarnent la force vitale de notre collaboration et notre ambition de bâtir un département qui avance. Comme vous le savez, je suis attaché à un département de Goudiry qui offre à ses citoyens des services publics de qualité accessibles à tous », a-t-il souligné dans son speech. Ce nouveau lycée de la localité est, tout au moins, une épine enlevée du pied des habitants de ce terroir. Car, avant sa construction les élèves du département, après leur cycle moyen, étaient orientés au lycée Mame Cheikh Mbaye de Tambacounda. En attestent les propos de Monsieur Souaré.

Qui, à cette occasion, est revenu sur l’importance de ce joyau éducatif dans son terroir. « Pour Goudiry, un lycée de qualité, c’est la possibilité de soulager nos jeunes sœurs et frères et nos enfants avec tout ce que cela représente de vitalité de richesse humaine, de sécurité. C’est un élément important des politiques d’aménagement du territoire », a déclaré M. Souaré, lors de son allocution. Une infrastructure éducative de pointe qui vient à son heure, tant le fort taux d’abandon de l’école dans le département était devenu préoccupant. De plus en plus des élèves abandonnaient les études, dont l’une des causes était généralement l’éloignement des établissements d’enseignement secondaire. Mais avec ce lycée de proximité, cette tendance ne pourra, désormais, que chuter.

Le nouveau lycée de Goudiry est évalué à 254 millions de francs CFA. Les fonds ont été en grande partie mobilisés par la fédération des associations des ressortissants de la région de Tambacounda (Faderta) ; ceci, en partenariat avec le Programme d’appui aux initiatives de solidarité pour le développement (PAISD) et les Ylines, un département de la France.

Présidant cette cérémonie, Me Sidy Kaba, ministre des Forces armées a interpellé les filles en ces termes : « vous les filles, je m’adresse à vous. Vous savez que vous êtes l’espoir de demain. Mais vous êtes déjà le présent, le présent du Sénégal (…) J’ai constaté que vous êtes nombreuses et plus les filles sont nombreuses, plus nous avons la chance d’avoir une nation qui va être tournée vers une éducation pour tous. » Un appel qui, apparemment, a bien été accueilli par une salve d’applaudissements.

L’infrastructure scolaire dispose de 16 salles de classes, parmi lesquelles 4 seront dédiées à l’enseignement scientifique. Le lycée dispose d’une bibliothèque, d’une salle informatique et de 16 box de toilettes. Et l’autre bonne nouvelle, c’est la décision du président de la République de la création de l’Université orientale. Sûr que les ressortissants du Sénégal oriental, qui ont donné l’exemple aux fils du Sénégal à travers la diaspora ne seront pas en reste ; aussi bien pour ce futur temple du savoir que pour l’accélération en bonne et due forme de leur nouveau chantier : l’infrastructure sanitaire, dont ils entendent faire référence.

(Source Journal Alerte)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page