SOCIETE 
A la Une

ARRESTATION DE GUY MARIUS : « No Lank » craint le chaos dans le pays

Prévue ce vendredi 28 février, après la prière hebdomadaire, une nouvelle manifestation du collectif « No Lank » pour exiger la libération de Guy Marius Sagna va se tenir « avec ou sans l’autorisation du préfet ». Et, pour cet énième coup d’essai, le lieu choisi pour abriter la manifestation est symboliquement fort. Il s’agira en effet, de « marcher sur le camp pénal » où le coordonnateur de la plateforme « Aar Li Nu bokk » et désormais « plus célèbre » prisonnier du Sénégal est maintenu en détention depuis presque 90 jours.

Selon les initiateur de cette marche de protestation, la procession va démarrer au niveau de l’échangeur de la Foire pour se terminer au rond-point Liberté 6. Et, le fait marquant sera donc, cette pause prévue devant le Camp pénal où est détenu Guy Marius Sagna.

Mais, le collectif « No Lank » bien qu’invitant les sénégalais à venir massivement soutenir Guy Marius Sagna, semblent gagnés par la lassitude et n’en peuvent plus de la sourde « sourde oreille » du président Macky Sall, impassible malgré les interminables appels de plusieurs autorités dont celui de l’ancien archevêque Dakar. Pour cette raison, les camarades d’Aliou Sané avertissent le chef de l’Etat sur les conséquences qui pourraient découler de son mutisme. « Si Macky Sall veut semer le chaos dans le pays, qu’il sache que ni lui ni les siens ne seront épargnés par la situation que lui-même aura créée », prévient le collectif dans un communiqué. « Le régime de Macky Sall veut laisser à l’opinion nationale et internationale, et à la postérité, l’image d’un régime qui emprisonne la jeunesse. Ainsi soit-il ! Nous n’allons pas continuer d’organiser des marches et de parler à quelqu’un qui n’écoute pas. Macky Sall n’écoute pas », poursuit la même source.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page