SOCIETE 
A la Une

AFFAIRE S.O.D : Les étudiants en médecine dénoncent le “silence coupable” des autorités du pays

C’est à travers un communiqué signé hier samedi 9 janvier à Thiès par leur président, El Hadj Malick Diallo, que les membres de l’association des étudiants en médecine du Sénégal (AEM-Sénégal) ont dit leurs vérités aux autorités de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (ESRI).

Au moment où les sénégalais du monde entier, ceux de France surtout, se mobilisent et formulent des prières pour retrouver la brillante Diary Sow, portée disparue depuis le 4 janvier dernier, les pensées tournent également vers S.O.D, étudiant en médecine, victime d’une grave maladie et laissé à son sort par les autorités. Face à cette situation, l’association des étudiants en médecine qui ne comprend pas pourquoi leur ministre de tutelle ne s’est pas prononcé et n’a pas réagi au cri de détresse lancé pour sauver leur camarade dénonce ce mutisme. “L’AEM-Sénégal condamne avec véhémence le silence coupable (des) autorités (ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, ministère de la santé et de l’action sociale et Présidence de la République) face à la situation que vit notre camarade S.O.D”, écrit El Hadj Malick Diallo, au nom de l’AEM-Sénégal. La même source qui rappel que le concerné a été victime de cette maladie “au décours de son stage rural” précise que le pronostic vital de S.O.D est engagé.

Au delà du sort de leur camarade, les membres de l’AEM-Sénégal tiennent à rappeler “les multiples maux” auxquels les étudiants en médecine “sont confrontés au courant de leur formation”. Parmi ces maux, le communiqué de l’AEM-Sénégal liste entre autres : “(une) absence de prise en charge médicale effective, (une) absence de vaccination, de rémunération des stages cliniques de Doctorat II, de bourses de doctorant…”

A contrario, l’AEM-Sénégal dit saluer l’acte posé par leur camarades de l’amicale de la faculté de médecine, de pharmacie et d’odontologie (FMPO) et “exhorte les autres amicales des UFR de santé de s’engager dans la lutte afin d’accélérer l’évacuation sanitaire de (leur) camarade le plus tôt possible”. Déjà, l’AEM-Sénégal compte organiser, ce lundi 11 janvier, une collecte de fonds dans chaque université par les amicales des UFR Santé.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer