SOCIETE 
A la Une

Adama Mboup sur la lutte contre l’homosexualité : “Les religieux devraient s’engager davantage”

Le coordinateur du comité de défense des valeurs morales, n’a jamais ménagé son effort dans la lutte contre la dépravation des moeurs et, surtout, contre la promotion de l’homosexualité. Aujourd’hui encore que la polémique enfle avec l’histoire du T-Shirt de Wally Seck, dakarpresse.com revient avec un bref rappel historique de l’un des discours de M. Adama Mboup qui aux côtés de l’Ong Jamra et d’autres défenseurs des valeurs morales sénégalaises, mène la guerre aux lobbies homos. Ainsi parlait-il :

«C’est un discours lâche de dire que les autorités religieuses ont failli à leur mission devant la dépravation des mœurs. C’est aux jeunes eux-mêmes de prendre l’initiative du combat pour la sauvegarde des valeurs religieuses et morales. Et, pour ce faire, il faut une réactivité populaire. Quand il y a des affiches quelque part pour annoncer la tenue de soirées libertines, la loi permet à tout citoyen de décoller l’affiche et d’aller porter plainte à la police la plus proche. Le premier pouvoir c’est le peuple, et si tout un quartier se lève pour dire qu’une telle soirée ne se tiendra pas, elle n’aura pas lieu, les autorités l’interdiront pour risque de trouble à l’ordre public. Il faut que la population apprenne à manifester sa désapprobation. S’il y a un programme qui heurte, il faut appeler à la télé massivement pour leur demander d’arrêter. Un moment, le fameux « Boul xol », un film pornographique montré chaque soir par Excaf a été enlevé suite à de nombreuses complaintes des téléspectateurs. Mais, des personnes ont appelé à la télé pour dire qu’ils avaient souscrit à l’abonnement pour regarder ce film et Excaf qui a reçu 12 appels, a remis ça. Personne n’avait appelé pour les féliciter de l’avoir enlevé. Donc les populations doivent être réactives ; quand quelque chose heurte notre sensibilité, nous devons réagir en masse pour le dénoncer. Une fois, un ancien directeur de la communication m’a dit que c’est eux que nous aidons en dénonçant les mauvais programmes, ils ont un bon prétexte pour l’interdire, mais si personne ne réagit, ils ont les mains un peu liées. Nous devons être vigilants face à toutes ces formes d’agressions qui visent l’Islam. C’est visible également à travers la lutte qui est pleine de pratiques païennes et de choses bannies par l’Islam. Le gens sont en train de combattre la religion et dévient la jeunesse vers de nouvelles idoles. Et, ça commence à marcher, même dans les cars de transport en commun, les effigies des marabouts sont reléguées au bénéfice des photos de lutteurs ou de danseurs. Donc, il faut que les marabouts eux-mêmes s’engagent davantage parce qu’il y a des choses qu’ils peuvent régler à un niveau plus élevé et, parfois, il leur suffit d’un seul coup de fil pour y parvenir».

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer