SOCIETE 
A la Une

ACCUSÉ D’AGRESSION SEXUELLE PAR ABY NDOUR : Pierre Goudiaby parie sa “Grand-Croix”

La vidéo a fait le tour de web et suscité de nombreux commentaires, parfois très salaces. Aby Ndour, relayant ses déboires à la corniche où elle tient un kiosque “à problèmes” du fait de son emplacement qui gène plusieurs défenseurs du littoral dont Pierre Goudiaby “Atepa”, a révélé des “avances” peu catholiques qu’elles aurait reçues de cet homme qui a l’âge de son père. Face à la gravité de ces accusations d’agression sexuelle, Pierre Goudiaby qui a soufflé ses 73 ans le 30 juin dernier, a déjà constitué un pool d’avocats pour laver son honneur. Mais, surtout, l’architecte qui n’a pas manqué de mesurer l’ampleur de cette affaire n’en semble pas pour autant ébranlé. Au contraire, Atepa pense à une manipulation, une tentative de diversion qui viserait à détourner son attention sur l’essentiel de son combat de toujours : “la protection de l’environnement, du littoral surtout”.

A travers une déclaration diffusée sur Walf tv et postée sur Facebook, le natif de Ziguinchor est revenu sur ses échanges avec la petite soeur de Youssou Ndour. Et, c’est d’abord pour confirmer que Aby Ndour a l’âge de sa fille et qu’il ne l’a pas revue depuis trois bonnes années. “La justice est saisie et cette affaire sera tranchée. Je n’accepterai pas que l’on m’accuse de faits que je n’ai pas commis”, confirme Pierre Goudiaby Atepa qui compte mettre les opérateurs téléphoniques à contribution. “S’ils confirment des appels téléphoniques de ma part (comme l’a affirmé Aby Ndour) je suis prêt à rendre ma médaille de Grand-Croix (de l’ordre national du Lion, ndlr) ; titre honorifique qui m’a été décerné par les présidents Senghor, Diouf, Wade et Macky Sall”, parie-t-il. “Si, avec la volonté de Dieu, vous avez reçu un tel honneur, cela veut dire que vous ne pouvez pas vous permettre certaines futilités ; surtout, vous pouvez pas être mêlés à des histoires de moeurs”, explique encore l’architecte.

Revenant sur les échanges qu’il a eus avec Aby Ndour, Pierre Goudiaby explique qu’il a juste éprouvé une certaine peine pour celle-ci. C’est pour cette raison dit-il, qu’il lui a déconseillé de construire à cet endroit de la corniche. Mieux, poursuit-il : ” Je lui ai dit – comme je l’ai fait pour de nombreuses personnes – que je pouvait l’aider à obtenir mieux que ce qu’elle voulait construire sur la voie publique. J’étais très content car je croyais qu’elle avait compris ma démarche, mais tel n’est pas le cas”.

Dans la foulée, l’architecte dit lancer un message à ceux qui seraient derrière Aby Ndour, surtout “les prédateurs du foncier”. Pierre Goudiaby jure que le combat contre ces personnes sera sans répit.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer