SOCIETE 
A la Une

6 MILLIONS POUR LA POLICE DE GUÉDIAWAYE ET 2,4 MILLIONS À RUFISQUE : Le couvre-feu fait des recettes

Dans le cadre de l’application des mesures accompagnant l’Etat d’urgence, le couvre-feu notamment, les forces de défense et de sécurité ne chôment pas. Au cours des deux dernières semaines écoulées la police et la gendarmerie ont notamment procédé à des milliers d’interpellations d’individus pour divers motifs. Pour la plupart, ces interpellations ont visé des contrevenants aux mesures de restrictions décidées par les autorités administratives.

Mais, si la police et la gendarmerie n’ont pas chômés en termes d’arrestations, elles n’ont pas non plus été sevrées de recettes. Au contraire, les contraventions ont payé et, bien payé. A preuve, à Rufisque et Keur Massar, la légion de gendarmerie a récolté une somme de 2.472 000 francs CFA au titres des amendes forfaitaires.

Dans le département de Guédiawaye également, la récolte a été fructueuse pour le commissaire central Mandjibou Lèye et ses hommes. Au cours des différentes opérations de sécurisation menées durant les deux dernières semaines, ils ont perçues un pactole de six millions de francs CFA en termes d’amendes forfaitaires.

En outre, plus de 5.000 personnes ont été interpellées par le commissariat central de Guédiawaye et 80 personnes déférées devant le procureur pour trouble à l’ordre public, vandalisme et voie de fait. “Dans la semaine du 10 au 17, 1240 personnes ont été interpellées. Dans la semaine du 17 au 24, 1204 personnes interpellées et dans cette dernier semaine, 1620 personnes l’ont été. Le cumul fait plus de 5 000 personnes arrêtées”, a détaillé le commissaire central de Guédiawaye, Mandjibou Lèye. Selon lui, les personnes qui sont interpellés pour non respect du port de masque dans la rue, les commerces, plages, entre autres, “payent une amende forfaitaire de 3000 francs Cfa”. “Par contre, ceux qui n’ont pas respecté le couvre-feu payeront 6000 francs Cfa et ceux qui ont manifesté durant la nuit du couvre-feu ont été déférés au parquet, pour manifestation non déclarée, violation du couvre-feu, trouble à l’ordre public, etc”, a encore expliqué le commissaire Lèye.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer