SOCIETE 
A la Une

21 ANS APRÈS : Macky grâcie « Alex », le compagnon de « Ino »

« C’est un nouveau Alex qui sort de prison ». Comprenez que l’ancien compagnon de feu Alioune Abatalib Samb alias « Ino » est libre. Après 21 ans de prison, Alex, Alassane Sy à l’état civil a bénéficié d’une grâce présidentielle depuis le 1er janvier 2020, à l’occasion du nouvel an.

L’information a été confirmée par le directeur de l’administration pénitentiaire, le colonel Jean Bertrand Bocandé lors de son passage à l’émission « Balance » sur Walf Tv. Selon le Colonel Bocandé, Alex qui a beaucoup changé présente de solides gages d’amendement et de réinsertion sociale. « Sa longue période de détention n’a été émaillée d’aucun incident notable », renseigne le patron de l’administration pénitentiaire qui renseigne que « toutes les conditions légales requises présidant à sa remise de liberté pour des raisons humaines, sont remplie ».

Le 8 juillet 2016, après 18 années de prison, Alex et le reste de la bande (Alioune Abatalib Samb « Ino » est décédé en détention en janvier 2005 alors qu’il souffrait d’insuffisance rénale) avait adressée une lettre publique à Malal Talla et au mouvement « Y en a marre » pour leur demander le plaider leur cause au sein de l’opinion et de l’Etat du Sénégal.
« (…) Nous ne nous blanchissons pas totalement de tout ce qu’on nous a reproché ; certes nous avons commis des erreurs de jeunesse qui nous ont souvent amenés à nous approprier les biens d’autrui ; mais nous ne sommes jamais allés plus loin que cela. Nous vous assurons (en tant que réels amis) que dans toute notre histoire diabolisée médiatiquement, beaucoup de zones d’ombres et d’incertitudes doivent être élucidées pour la Vérité, Rien que la Vérité. Ils nous ont peints comme de vulgaires «assassins» alors que nous N’AVONS JAMAIS TUE PERSONNE », avaient signé Alassane Sy alias « Alex », Ifra Ba, Oumar Ndary Sow, Mamadou Fily Sané et Pape Ndiaye.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page