POLITIQUE
A la Une

Un concert de casseroles et de klaxons, le mercredi 29 juin prochain

En 1968, un concert de casseroles avait été organisé pour manifester leur désaccord au président Senghor. 54 ans après l’histoire se répète. Ousmane Sonko invite les sénégalais à faire du bruit pour dire  »Non » au président Macky Sall.

Pour permettre à tous les citoyens de prendre part au combat, Yewwi Askan Wi propose un nouveau moyen de lutte « simple et efficace » qui, selon ses leaders, permettra d’envoyer « un signal fort » au président Macky Sall.  » A tous ceux qui ne sont pas d’accord avec la manière dont Macky Sall gère le pays, nous leur proposons des concerts de casseroles et de klaxons à partir de ce mercredi, à 20 heures. Qu’ils se mettent devant leurs maisons, au balcon ou sur les terrasses, pour faire du bruit de casserole pendant 5 ou 10 minutes », a proposé le leader de Pastef qui précise : « que tout le pays bruisse de ce concert qui exprime le mécontentement et qui envoie un message à Macky Sall et la communauté internationale ». Et à ceux qui seront à cette heure, dans la circulation, d’actionner leurs klaxons pendant 10 minutes. « Nous renvoyons cela au peuple sénégalais qui est le meilleur arbitre », a indiqué Ousmane Sonko. Déterminé à faire face au régime en place, il promet de porter le combat de la manière la plus radicale possible. « On ne peut plus laisser faire Macky Sall, depuis 10 ans qu’il est à la tête de ce pays, il le gère de façon monarchique, dictatoriale et viole toutes les libertés. Il emprisonne les opposants en complotant, en instrumentalisant les corps de contrôle, il élimine de la course électorale tous ceux qui peuvent lui faire de l’ombre. On considère que cela ne peut plus prospérer et désormais Macky Sall doit comprendre qu’on ne laissera plus le champ libre pour s’adonner à ce genre de pratiques », a encore rappelé Ousmane Sonko.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page