POLITIQUE
A la Une

Succession de Tanor Dieng : Aïssata Tall Sall moins âgée qu’Aminata Mbengue Ndiaye

Dans leur édition du jour, nos confrères du journal L’Obs ont consacré un long dossier à Aïssata Tall Sall, première femme présidente d’une Union régionale du Ps . Selon nos confrères qui se demandent si la mairesse de Podor osera son avenir au parti socialiste (Ps) récemment frappé par le deuil suite au décès de Ousmane Tanor Dieng, Aïssata, comme on l’appelle familièrement, “moins âgée que Aminata Mbengue Ndiaye et plus légitime que Serigne Mbaye Thiam”, ne manque pas d’arguments pour poser sa candidature en vue de la succession du défunt patron des socialistes sénégalais. Selon L’Obs, “au dedans comme au dehors, de la formation des Verts, le nom de la présidente du mouvement ‘Oser l’avenir’ est cité dans la bataille de succession de Tanor”. Certains analystes politiques comme Babacar Justin Ndiaye lui trouvent même des qualité “exceptionnelles” dans le panorama socialiste. “Si Aïssata était encore là, son profil serait avantageux pour la succession d’Ousmane Tanor Dieng, vu ses diplômes et compte tenu de son âge. Elle est nettement moins âgée que Aminata Mbengue Ndiaye et plus légitime que Serigne Mbaye Thiam, (elle a) plus d’envergure que Abdoulaye Wilane”, argumente Babacar Justin Ndiaye, cité par nos confrères de L’Observateur.

Juriste de formation et avocate de profession, Aïssata Tall Sall aurait été dénichée en 1998 par…feu Ousmane Tanor Dieng au cours d’une conférence à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Plus tard, elle sera recrutée par le président Abdou Diouf qui le nomma ministres de la Communication. Depuis,; la dame a pu creuser son chemin et se tracer un destin au sein du parti socialiste. Après le départ de Diouf en 2000 consécutif à l’avènement de la première alternance, Aïssata Tall Sall résiste à toutes les tentations du président Wade qui a une très grande estime pour elle. Elle demeure socialiste dans l’âme et décline toute collaboration avec le pape du Sopi.

Mais, à la veille de la présidentielle de 2012, la porte-parole du Ps déclare sur les ondes de Rfi : “Ousmane Tanor Dieng n’est pas le candidat naturel du Ps”. Une sorte de casus belli qu’elle assumera jusqu’au bout même si elle a fini par se ranger derrière OTD, désigné candidat de la coalition Benno Ak Tanor pour la présidentielle de 2012. Après cette énième débâcle socialiste, Aïssata Tall Sall repense son engagement au sein du parti socialiste et décide d’ “Oser l’avenir” à travers un mouvement éponyme qu’elle lancera au mois de mai 2017. La suite est récente avec son ralliement à la cause “Mackyste” à la veille de la dernière présidentielle. Depuis, elle ne cesse d’essuyer les critiques.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer