POLITIQUE
A la Une

SOUTIEN À OUSMANE SONKO : Quand les manifestants réussissent le coup de bluff

Stratégie murement réfléchie ou coïncidence cosmique ? Alors que les forces de défense et de sécurité avaient bunkérisé le centre ville pour parer à toute éventualité face à la menace de troubles que faisait planer la manifestation annoncée par la plateforme « Aar Suñu démocratie », des groupes de jeunes manifestants ont réussi à mettre le feu dans d’autres quartiers de la capitale, visiblement moins sécurisés.

La journée du vendredi 5 mars a été particulièrement longue pour les forces de défense et de sécurité, chargées du rétablissement et du maintien de l’ordre dans la capitale sénégalaise et dans bien d’autres localités de l’intérieur du pays. Mais, à Dakar surtout, si les groupes de manifestants ont pu déjouer les plans de guerre des policiers et des gendarmes, c’est sans doute parce qu’ils ont adoptés une nouvelle stratégie on peut plus réfléchie qui n’a pas manqué de porter ses fruits.

L’arrestation de Guy Marius Sagna, Assane Diouf et Clédor Sène, soupçonné à tort ou à raison comme les têtes pensantes de certains groupements de protestataires, n’y fera rien. A défaut de bénéficier d’un fait du « hasard », les groupes de manifestants ont réussi un coup de bluff évident devant les forces de défense et de sécurité. Si bien que par endroits, gendarmes et policiers, obligés de faire bloc et intervenir dans les mêmes zones, étaient néanmoins en effectifs réduits face aux manifestants.
S’il en est ainsi, c’est que surtout, le plus gros des troupes a été déployé au centre ville pour contrer la manifestation prévue par le Mouvement pour la défense de la démocratie (M2D). Cette marche pacifique qui devait partir de la Place Washington pour finir à la Place Soweto, a poussé les autorités sécuritaires à mettre le paquet sur cet axe. Mais, finalement, cette marche semblait plus une stratégie de « diversion » pour détourner l’attention des forces de sécurité et les désorienter des autres foyers de tensions non moins importants comme la caserne Samba Dierry Diallo, la Place Doudou Ndiaye Rose (Triangle Sud) et biens d’autres quartiers de Dakar, laissés à la merci des manifestants.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page