POLITIQUE
A la Une

“S’il nous parlait d’un dialogue sur le terrorisme, on aurait pu comprendre”, Mamadou Lamine Diallo

Pour le leader du Mouvement Tekki par ailleurs député à l’Assemblée nationale, Mamadou Lamine Diallo, le dialogue initié par le président Macky Sall et piloté par Famara Ibrahima Sagna, est “inutile”. A preuve, justifie-t-il, “quant Macky Sall veut faire des réformes, il n’implique personne, même les députés de la majorité ont reçu le projet de réforme de la Constitution à la dernière minute. Il en était de même pour la loi sur le parrainage qui est passée en procédure d’urgence”. Dans ce même sillage, rappelle Mamadou Lamine Diallo, “il (Macky Sall) s’est levé un bon matin pour supprimer le poste de Premier ministre”. En conséquence, déduit le leader de Tekki, “il (Macky) fera ce qu’il envisage de faire”. Surtout que, rappelle-t-il encore, “il (Macky Sall) a ce qu’il appelle 5-3-35, un programme qui remplace le Plan Sénégal émergent (PSE). Donc discuter avec lui des politiques publiques, c’est inutile”. Pis encore, poursuit l’invité de Face 2 Face de ce dimanche 12 janvier, “si c’est un dialogue comme le premier où il y avait un accord politique préalable, comme l’a révélé Oumar Sarr, je considère que c’est du maquillage”.

Revenant sur le budget dégagé pour ce présent dialogue, Mamadou Lamine Diallo persiste sur les 10 millions dégagés au quotidien. “S’ils donnaient des cotisations comme ce fut le cas lors des Assises nationales où on a cotisé et rassemblés 100 millions, je n’aurais pas évoqué cet argent destiné au dialogue. Mais, là il s’agit de fonds publics et ils nous parlent d’ailleurs d’un budget élaboré sous la base d’un principe de transparence et de sincérité. Donc nous avons le droit de savoir combien nous coûte le dialogue. Je sais que l’argent vient des fonds politique du président et personne ne l’a démenti. C’est un montant de 856 millions et comme le président nous dit que cela va durer trois mois, on se pose des questions. Je ne sais pas quel travail ils vont faire pendant trois mois. Maintenant, on saura dans quelles poches finira cette argent, mais je sais qu’ils ne font rien là-bas. Les conclusions sont déjà connues et, cela ruine la démocratie”, argumente le leader du Parti de l’émergence et de la citoyenneté. Pour Mamadou Lamine Diallo, “ces 850 millions destinés au dialogue “pour 3 mois” auraient pu être utiles à la Senelec et alléger les factures d’électricités pour certains clients”. Pour clore ce chapitre, Mamadou Lamine Diallo persiste et signe sur le caractère “inutile” de ce dialogue qui n’est rien d’autre qu’un “deal politique” dont les résultats sont déjà connus. “S’il (Macky Sall) nous parlait d’un dialogue sur le terrorisme qui fait des ravages dans la sous région, on aurait pu comprendre; et il y aurait des centres d’études stratégiques pour parler de la question. Mais, là on nous parle de commissions ressources minérales et de je ne sais quoi. Ce n’est pas sérieux”, conclut-il.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer