POLITIQUE
A la Une

SÉNÉGAL : « Les élections locales et législatives pourraient être jumelées en 2022 » (Banque Mondiale)

Initialement prévus en juin 2019, les élections locales (départementales et municipales) qui devaient se tenir le 1er décembre 2019 avaient été reportées au 28 mars 2021 avant d’être de nouveau reportées jusqu’en 2022, sans précision sur la date de leur organisation. Mais, ce nouveau report pourraient être l’avant dernier avant un couplage des élections locales avec les Législatives.

Le Sénégal va-t-il vers un couplage des élections locales et législatives ? La question sonne bien dans l’actualité marquée notamment par le vote, vendredi dernier, de la loi portant report des élections Locales et prorogeant ainsi le mandant des élus locaux. Ce nouveau texte approuvé par les députés le 2 avril dernier, prévoit implicitement l’organisation des élections locales “au plus tard le 31 janvier 2022”.
Jusque-là, rien n’est donc décidé concernant la tenue de ces joutes électorales qui ont fini de raviver les feux de la discorde entre la majorité et l’opposition. De profondes divergences sur la question ont d’ailleurs conduit les membres de l’opposition regroupés au sein du Front de résistance nationale (FNR) à annoncer le 1er avril dernier, la suspension de leur participation aux travaux de la commission politique du dialogue nationale lancé par le chef de l’État au mois de mai 2019.

Les camarades de Mamadou Diop Decroix qui veulent y aller « au plus tard » en décembre de cette année, exigent un minimum de respect du calendrier électoral. Mais, l’opposition de même que les acteurs de la société civile qui réclament le respect du calendrier républicain devront sans doute prendre leur mal en patience si l’on sait que rien ne garantit la tenue de ces fameuses élections locales avant celles législatives. Autrement dit, il y a un fort risque que les locales et les Législatives soient couplées. Cette éventualité correspondrait à une prévision de la Banque mondiale faite il y a un peu moins d’un an. « En raison de la pandémie de COVID-19, les élections locales et législatives pourraient être jumelées en 2022 », lit-on en effet, dans un article publié par le site officiel de l’institution. Le même article, mis à jour une dernière fois en juillet 2020, ne savait sans doute pas si bien dire. Il serait sans doute illusoire d’organiser deux grandes élections (locales et législatives) séparément au cours de la même année. En attendant, l’opposition voit “pire” : elle soupçonne une volonté délibérée de Macky Sall de repousser l’ensemble du calendrier électoral jusqu’à l’élection présidentielle de février 2024.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer