POLITIQUE
A la Une

SÉNÉGAL/DÉCENTRALISATION : Les contours du nouveau découpage administratif

La région de Dakar compte désormais 5 départements. Après Dakar, Rufisque, Pikine et Guédiawaye, Keur Massar va intégrer les rangs. Cette vielle doléances des populations qui sera bientôt actée par décret.
46ème département du Sénégal, Keur Massar aura trois arrondissements : Yeumbeul, Malika et Jaxaay, chacun fort, respectivement des communes de Yeumbeul Nord et Yeumbeul Sud, Malika et Keur Massar, Jaxaay-Parcelles et Aïnoumadi. Cette dernière quitte Keur Massar pour se greffer à Jaxaay dont l’une des deux communes (Jaxaay-Parcelles) perd deux villages : Niacoul Rab et Darou Thioub dont les nouvelles destinations procèdent d’un souci de corriger les incohérences précitées.
Ce qui profite au département de Rufisque car Niacoul Rab et Darou Thioub vont être rattachées respectivement aux communes de Tivaouane Peulh Niague et Sangalkam. Toujours dans ce département de Rufisque, d’autres mesures sont synonymes de correctifs, dix ans après le bras de fer politique qui avait opposé l’alors président de la République, Me Abdoulaye Wade, au président de la communauté rurale de Sangalkam, Oumar Guèye, aujourd’hui ministre des collectivités territoriales.

En somme, c’est la fin du découpage de Sangalkam intervenu en 2011. A cette date, l’ancienne communauté rurale avait été éclatée en quatre collectivités territoriales : les communes de Bambilor, Sangalkam, Tivaouane Peulh-Niague et Jaxaay-Parcelles-Niacoul Rab.
Par ailleurs, si Jaxaay-Parcelles-Niacoul Rab devient Jaxaay-Parcelles et commune de Keur Massar, aux dépens du département de Rufisque, ce dernier voit ses communes se renforcer : Tivaouane-Peulh-Niague prend Niacoul Rab, Sangalkam reprend sa taille normale du fait de l’ajout à sa superficie des villages de Keur Daouda Sarr, Keur Ndiaye Lô, Kounoune, Cité Baba Guissé. Toujours concernant Sangalkam, une autre injustice qu’elle a subie va être réparée : de 1983, date de son érection en communauté rurale, à 2011, l’arrondissement qui l’englobe s’appelait Sangalkam. Jusqu’à ce que le président Abdoulaye Wade fasse de Bambilor l’arrondissement. Avec la présente réforme, Sangalkam reprend ses droits, et pour plus de cohérence car toute l’administration y siège : la sous-préfecture, La Poste, la brigade de gendarmerie, le district sanitaire, l’inspection de l’éducation et de la formation.
Enfin, Diamniadio, jusqu’ici commune rattachée à Bambilor, va être érigée en arrondissement polarisant trois commune : Yenne, Sébikotane et Diamniadio. Ce qui fait de Rufisque un département avec les arrondissements de Sangalkam, Diamniadio et Rufisque-Est.

(Avec Le Soleil)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer