POLITIQUE
A la Une

Retour de parquet pour les gardes du corps de Sonko

Retour de parquet pour les gardes du corps d’Ousmane Sonko

Les éléments de la garde rapprochée d’Ousmane Sonko ont été présentés hier devant le procureur de Mbour. Elles ont finalement bénéficié d’un retour de parquet.

Les cinq éléments de la garde rapprochée d’Ousmane Sonko qui ont fait face, hier lundi, au procureur de la République de Mbour ont finalement bénéficié d’un retour de parquet. Le maître des poursuites a acté leur acheminement au commissariat de Saly où ils seront encore maintenus avant d’être présenté à nouveau au procureur. Lors de leur audience, la sécurité aux abords du tribunal de Mbour a été renforcée avec des gendarmes qui veillaient au grain et l’accès refusé aux badauds. Rappelons que les gardes du corps d’Ousmane Sonko ont été arrêtés le 3 novembre dernier suite à une plainte de personnes blessées lors des échauffourées qui se sont passées dans la localité de Tchiki (commune de Diass), dans le département de Mbour, au passage du convoi du  « Nemekou tour » du leader du parti Pastef. Selon le communiqué du procureur de Mbour, après leur arrestation jeudi dernier, trois des victimes se sont présentées à l’unité d’enquête avec un certificat médical constatant des blessures ayant entrainé une incapacité totale de travail de 21 jours pour les deux et un certificat médical constatant des blessures ayant entrainé une incapacité totale de travail personnel de 45 jours pour la troisième. Il a rappelé, aussi, qu’au regard de l’extrême gravité des faits dénoncés, une enquête a été immédiatement ouverte et les résultats obtenus ont conduit à l’arrestation de personnes formellement identifiées comme étant les auteurs d’actes de violences ayant occasionné des blessures graves à des personnes et destructions de biens appartenant à autrui. Le camp du maire de Ziguinchor parle d’un « enlèvement » et évoque une « tentative d’intimidation » visant à faire le vide autour de Sonko.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page