POLITIQUE
A la Une

REMOUS AU PARTI REWMI : Idy convoque les cadres et limoge Déthié Fall

Le poste de vice-président du parti Rewmi est désormais vacant. Déthié Fall qui l’occupait jusque-là a été limogé ce dimanche par Idrissa Seck.

En prenant la parole vendredi dernier devant le ministre de l’Agriculture et de l’équipement rural, à l’assemblée nationale, l’honorable député Déthié Fall avait rafraichi la mémoire de l’assistance par une boutade rendue célèbre par le président du parti Rewmi. Idrissa Seck alors farouche et virulent opposant au régime de Macky Sall se désolait du fait que la vision du chef de l’Etat sénégalais ne dépasse pas Diamniadio. Déthié Fall qui a réchauffé cette pensée du plus célèbre des maires de Thiès, l’a reformulé et suggéré au ministre de l’Agriculture, au gouvernement et donc au chef de l’Etat qui en définit la politique de redoubler d’efforts pour aller au delà de cette célèbre commune.

En effet, évoquant la question du chômage des jeunes, Déthié Fall interpellait le ministre de l’Agriculture en ces termes : « Vous avez la solution entre vos mains, mais cela nécessite que la vision quitte Diamniadio pour rejoindre la Vallée du fleuve Sénégal, pour rejoindre les terres de l’Anambé et les 150 000 Ha qui peuvent également être utilisés ». Concrètement, précisait le député qui prenait les économistes à témoin : « Si l’on traduit cela en chiffres d’affaires (…) on peut réserver les 30 à 40% comme masse salariale ; ce qui équivaut à 90 milliards ». Or, commentait encore le député, « si on alloue trois millions de salaire annuel à un jeune – l’équivalent de 250 000 francs CFA en par mois -, on aurait sorti aujourd’hui trente mille jeunes du chômage ».

Cette sortie du député Déthié Fall dans un contexte de « retrouvailles » entre Idrissa Seck – son leader politique – et Macky Sall, n’avait suscité de nombreux commentaires. Mais, la posture de Déthié Fall n’avait rien de surprenant pour les observateurs avertis de la scène politique qui ont fini de cerné le personnage Déthié Fall : « intraitable, toujours prêt à s’assumer » ! Pour son mentor cependant, cette sortie semble épousé les contours d’un casus belli surtout que Déthié Fall qui avait pris part à la cérémonie officielle d’installation d’Idrissa Seck à la tête du Conseil économique, social et environnemental (CESE) avait entendu le long speech de son « président » qui signait « l’armistice » avec le président Sall.
Ce dimanche 29 novembre 2020, Idrissa Seck a « répondu » à ce qu’il semble considéré comme une déclaration de guerre. Au cours d’une réunion (improvisée) des cadres du parti Rewmi – une première depuis plusieurs – le tout nouveau allié de Macky Sall a décidé de limoger Déthié Fall de son poste de vice-président du parti. Le concerné qui a évoqué « une contrainte familiale » n’était pas présent au cybercampus de Thiès où se déroulait la réunion marquée par la présence des membres du Secrétariat national de Rewmi et des coordonnateurs départementaux du parti.

Pour le moment, Déthié Fall perd certes des galons, mais demeure membre du parti Rewmi et conserve ainsi son poste de député à l’Assemblée nationale. Mais, cet acte posé par Idrissa Seck risque de semer les germes d’une rupture définitive entre les lui et son désormais ex-second.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page