POLITIQUE
A la Une

RAPPORTS DES CORPS DE CONTRÔLE : Adbou Mbow appelle à la démission des personnes épinglées

Il dit en être convaincu. Le chef de l’Etat “ne protégera personne”. Le député Abdou Mbow, deuxième porte-parole de l’alliance pour la République (APR) suggère à tous ces gestionnaires publics épinglés pour leur gestion, dans les différents rapports publics dont ceux de 2015, 2016 et 2017 de la Cour des comptes publiés dernièrement, de rendre le tablier. “Ils ne devraient pas attendre d’être sanctionnés ; ils doivent tirer les conséquences de ces rapports”, prône encore le membre de la commission de discipline de l’APR.

Invité de l’émission hebdomadaire “Jury du dimanche” sur iRadio, ce 16 février, Abdou Mbow est d’avis que la démission est la chose que devrait faire les concernés dont les “explications dans la presse” ne seraient que de “faux-fuyants”.
“Quand on est à la tête d’une Institution et qu’on fait des manquements graves, on ne doit pas attendre la sanction du président de la République, on doit prendre ses responsabilités et dire voilà ce que j’ai fait et je prends la responsabilité de rendre le tablier”, insiste le vice-président de l’Assemblée nationale.

Et, s’ils ne le font pas, Abdou Mbow se dit convaincu que le président de la République prendra ses responsabilités. Interrogé sur l’échéance des sanctions envisagées, l’invité de Mamoudou Ibra Kane rappelle : “Le président a annoncé une commission et je connais le président Macky Sall, c’est quelqu’un qui est intéressé par la bonne gestion. Quand il parlait de la gestion sobre et vertueuse, c’est une conviction chez lui, et certainement, ceux qui sont épinglés par les rapports de l’IGE (Inspection générale d’État) ou autres, seront sanctionnés. Ce qui est clair, c’est qu’il ne protégera personne”.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer