POLITIQUE
A la Une

RAPPORTS DE L’OFNAC : Moustapha Diakhaté dessaisit le Procureur

Il ne veut plus que le procureur de la République reçoive les rapports de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption. Lui c’est Moustapha Diakhaté, ancien président du groupe parlementaire Benno Bokk Yaakar. A l’entendre, les rapports de l’OFNAC doivent être déposés auprès du doyen des juges et non devant le procureur. Rappelant le contexte de la création de l’OFNAC, il rappelle qu’au lendemain de son accession à la magistrature suprême, le président Macky Sall avait promis une gouvernance sobre et vertueuse. C’est dans cette logique qu’il avait institué l’OFNAC dont l’objectif est de contrôler l’action des gouvernants. « Donc, la logique aurait voulu que ses rapports d’enquête soient déposés directement devant le juge du premier cabinet pour l’ouverture d’une enquête », a estimé l’ancien ministre conseiller au cours de l’émission « Face à Pape Alé », diffusée ce mercredi 8 janvier sur la Sen Tv. Dans ses propos, Moustapha Diakhaté a également indiqué : « Le procureur n’est pas le supérieur hiérarchique de l’OFNAC, donc il n’a pas à recevoir les rapports de cette structure surtout qu’il dépend directement du Gouvernement à travers le Ministère de la justice ». Or, ajoute t-il, « cette structure doit être indépendante pour mener à bien sa mission ».
Malheureusement, regrette-t-il, « c’est Macky Sall qui est en train d’affaiblir cette structure ». « Comment il peut dire publiquement que l’OFNAC a outrepassé ses prérogatives dans l’affaire Cheikh Oumar Hann alors que ce dernier a été épinglé ? », s’est-interrogé Moustapha Diakhté.
Pour rappel, interpellé sur les nombreux rapports des corps de contrôles souvent sans suite, le chef de l’Etat avait estimé qu’il n’est pas du ressort de l’OFNAC de « dire si quelqu’un est coupable ou non ».

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page