POLITIQUE
A la Une

PRESIDENTIELLE 2024 : Sonko répond à Wade

Pour le moment, les déclarations de candidatures plus ou moins prématurées n’écorchent pas l’unité de l’intercoalition Wallu-Yewwi. Le duo Pds-Pastef reste bien en harmonie au sein de ce groupe en attendant une rupture…inévitable par essence.

Abdoulaye Wade avant-hier, pour le compte du Pds, Ousmane Sonko le lendemain pour son propre compte et, en tant que « candidat le mieux placé » pour l’échéance 2024. Déjà ? La présidentielle de cette date se jouera donc, forcément, avec la candidature d’Ousmane Sonko pour le compte de Pastef et celle de d’un candidat du Pds, que l’on se garde de nommer. Les deux formations, alliées par les circonstances et le contexte électoral des Législatives, annoncent les prémices d’une rupture…naturelle. Si au sein de l’Hémicycle elles seront obligées de garder intact le lien ombilical – qui a rendu possibles leurs performances lors du scrutin du 31 juillet dernier – et, de former un bloc face à la « petite majorité », elles sont tout aussi condamnées à aller séparément à la (re)conquête du pouvoir en 2024. Les deux ténors le savent : cela passe par une restructuration-redynamisation, un engagement des militants et un travail de terrain sans effort ménagé. Me Abdoulaye Wade le traduit par une nécessité pour les militants du Pds de « reprendre les opérations de massification à travers la vente des cartes ». Ainsi dit : « Le Pds sera doté d’un appareil performant et prêt pour remporter l’élection présidentielle de février 2024 », promet le père de Karim Wade. Pour sa part, le leader de Pastef, qui n’a pas manqué d’apprécier ce commentaire relativement  hors contexte de la « seule constante libérale », semble porter une réplique d’une dimension supérieure : « Nul n’est mieux placé que nous pour gagner les élections de 2024 ». Entendez, un ‘’Nous’’ de (sa) majesté Sonko Ousmane, le nouveau ‘’born to be president’’ !

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page