POLITIQUE
A la Une

POLITIQUE : Le colonel Kébé quitte Idrissa Seck et s’engage pour une “opposition audible”

Le parti Rewmi, présidé par l’ancien Premier ministre, Idrissa Seck, serait-il un parti inaudible ? Lui ne le fait dire à personne. Mais, l’ancien secrétaire national chargé de la défense et de la sécurité de cette formation politique a décidé de mettre un terme à son militantisme dans ladite formation. Le colonel (à la retraite) Abdourahim Kébé, l’a officiellement annoncé ce jeudi 6 août à travers une brève note d’information.

“J’ai décidé de démissionner de ma fonction de secrétaire national en charge de la défense et de la sécurité au sein de Rewmi et de mettre fin à mon affiliation à ce parti et ce, à compter de ce jour”, a écrit le colonel Kébé qui évoque une “convenance personnelle”.

Dans le même message, l’ancien “rewmiste” précise que son engagement politique se poursuit “pour une opposition forte, cohérente et audible au service exclusif des sénégalais et du Sénégal”.

L’ancien patron de la direction de relations publiques des Armées (DIRPA) vient ainsi de quitter Idrissa Seck et le parti ses anciens camarades du Rewmi auxquels il a adressé ses remerciements. La question qui se pose est alors de savoir quel sera son point de chute ?

Le colonel est-il dans une dynamique solitaire avec la création d’un “Mouvement” ? Est-il près à sauter le pas et bâtir une nouvelle formation politique ? En attendant, les observateurs qui cherchent des indices de son probable rapprochement avec le leader de PASTEF peuvent en trouver plusieurs. Surtout : Kébé pourrait voir en Sonko le leader de ce parti d’opposition “qui s’oppose vraiment”

Le Abdourahim Kébé et Ousmane Sonko partagent en effet, un estime mutuel. A preuve, quand Kébé fut de nouveau convoqué en juillet 2019, Ousmane Sonko était l’un des rares leaders politiques à faire le déplacement devant les locaux de la section recherche de la gendarmerie où il l’a attendu pendant des heures avant de lui renouveler tout son soutien au sortir de son face-à-face avec les enquêteurs. Cette marque d’estime, le colonel le rend bien à son “jeune frère” chaque fois que l’occasion se présente. Ce fut le cas le 15 juillet dernier, alors que Ousmane Sonko fêtait ses 46 ans, le colonel Abdourahim Kébé n’a pas raté l’occasion. “Joyeux anniversaire Président Ousmane Sonko. Que Dieu rétribue ton amour pour ton pays”, avait-il notamment posté sur son “mur”.

Lire aussi

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer