POLITIQUE
A la Une

POLITIQUE : « Idrissa (Seck) n’est pas un tocard » (Macky Sall)

Idrissa Seck a finalement accepté d’être nommé. Pour s’en expliquer, le patron du parti REWMI a évoqué une nécessité vitale, commandée par le contexte géopolitique : « se retrouver autour de l’essentiel ». Mieux, en réponse à ses détracteurs et à ceux qui estiment que cette nouvelle alliance est « contre-nature », Idrissa Seck répondait que son différend avec Macky Sall relève du passé et que désormais, ils constituent deux face d’une même pièce, « mburu ak soow » (du pain associé à du pain). En somme, les deux hommes ne font désormais qu’un.

En conférence de presse hier, après son message à la Nation, le chef de l’Etat a également été interrogé sur ses retrouvailles avec le leader du parti REWMI. Macky Sall qui n’a pas dit qui de lui et Idrissa Seck était  » le pain » ou le « le lait » a tout de même rejeté toute idée de « deal » avec Idrissa Seck qu’il décrie comme un acteur politique « de premier plan ». « Idrissa Seck n’est pas un tocard en politique et nous nous sommes retrouver pour l’essentiel. Et, il n’y a aucun deal ou des engagements si ce n’est de travailler pour l’intérêt du Sénégal », a encore insisté le président Macky Sall.

Dans la foulée, le chef de l’Etat est revenu sur ses relations avec le président Abdoulaye Wade qu’il considère comme un « père et un ancien leader » qui a guidé ses pas en politique. Et, même s’il reconnait que sur le plan politique « il y avait quelques difficultés » entre eux, Macky Sall estime que cette page est tournée. Sur ce point le chef de l’Etat qui a été interrogé sur la visite qu’il devait rendre à prédécesseur à la tête de l’Etat explique : « Cette visite était prévue et est toujours d’actualité. Mais, le contexte du COVID ne favorise pas ce genre de déplacement pour aller discuter avec tout ce qu’il faut respecter comme mesures barrières ».

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page