POLITIQUE
A la Une

Pape Djibril Fall, le coup d’essai sera-t-il un coup de maître ?

Journaliste, il s’était illustré dans cette profession, qui mène à tout, en tant que chroniqueur. Dans une cathode de la place, dont pourtant le promoteur du groupe de presse a exercé et demeure dans l’appareil au pouvoir depuis 2012. Pape Djibril Fall doit s’être probablement dit, lui aussi, « fekké maci bollé ». Car l’audience de ses analyses et prises de position a, très certainement, fini par le convaincre que son destin ne peut que se jouer dans le cercle de ceux qui comptent dans ce pays. Ceux qui sont les « jalons » de leurs contemporains. Alors, il s’est engagé, à fond. Puisque s’il n’avait pas participé aux locales, Pape Djibril s’est dévoilé au grand public lors de la campagne de collectes des parrainages. Doublement, d’ailleurs. Car, « sommé » de régulariser des milliers de parrains jugés non-conformes, PDF s’en acquittera comme il faut et, bien sûr, dans le délai. Ses initiales ne renvoient-elles pas à un document bien connu des usagers des Tic ? Sa « prouesse » à l’occasion n’avait pas manqué d’attirer les attentions sur cette « tête de liste-surprise ».

Cependant, le garçon sera accusé par une éminence grise juridico-politique, la Professeure Amastou Sow Sidibé pour ne pas la nommer, d’avoir fait main-basse sur ses listes parrainages à elle. C’était dans un contexte où ces documents hantaient bien des candidats à la candidature. Encore, tentera-t-elle d’enfoncer, son forfait accompli, sans dire trop comment et dans quelles conditions, Pdf se serait taillé dans la nature après son « hold-up ». Un « buzz » de plus, puisque l’on entend plus l’enseignante et candidate malheureuse à la Présidentielle de 2012 sur cette question ? Si oui, la « publicité » à lui faite sur ces deux évènements se traduira-t-elle en bulletins de vote pour sa coalition déployée sous une dénomination, qui rappelle le titre que portait le défunt marabout-politicien Serigne Mamoune Niass (1er Serviteur du peuple) ?

Dans la coalition « Les Serviteurs » on trouve bien des artisans. Est-ce ceci qui explique cela ? En tout cas depuis la campagne des législatives, et bien avant d’ailleurs, Pape Djibril Fall fait le tour du Sénégal pour faire résonner sa « bonne parole » : il incarnerait, avec ses pairs de coalition, le « profil » du député de « type nouveau » ; comme le « citoyen » que voulait un mouvement qui fit mal au prédécesseur du Président Sall. L’ont-ils inspiré, tout comme le regretté Serigne Mamoune ? Pour sûr, PDF n’a pas le temps de cette question, puisque concentré sur ses tournées de campagne électorale, qui exigent les moyens logistiques et financiers. Alors où donc Pape a-t-il dégoté des centaines de millions de francs Cfa pour battre campagne et comment ?

De l’avis du « patriote » en chef Ousmane Sonko, Monsieur Fall, tout comme les autres qui se réclament de l’opposition, sont à la solde du Président Macky Sall. Autrement c’est celui-ci qui serait également le bailleur de la jeune tête de liste des « Serviteurs ». Ce que l’accusé a dégagé en touche. D’ailleurs combien de leaders, tous bords confondus, sont à l’aise devant les interrogations sur les fonds politiques et de campagne politique ? Alors, passons pour nous accorder sur un fait : l’ancien chroniqueur (?) semble en pleine forme pour franchir la porte de l’Hémicycle. Cependant, son coup d’essai sera-t-il un coup de maître, pour paraphraser un classique de la littérature française ? On le saura au soir de ce dimanche.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page