POLITIQUE
A la Une

Ousmane Sonko va-t-il “récupérer” le colonel Kébé

“On ne peut pas être dans l’opposition et rester là à faire comme si de rien n’était”, disait le Colonel (ER) Abdourahim Kébé pour justifier son divorce d’avec le parti Rewmi de Idrissa Seck. Aujourd’hui, ce parti d’opposition “qui s’oppose (véritablement)” le brave colonel Abdourahim Kébé pourrait le trouver dans la démarche et la posture d’un certain Ousmane Sonko, jeune leader émergent du parti Pastef qui joue pleinement ce rôle aussi bien à l’hémicycle que sur le terrain politique des revendications et autres manifestations contre la gestion du pouvoir par le chef de l’Etat Macky Sall et ses alliés de la grande coalition Benno Bokk Yaakar. Pour tout dire, “Pastef/Les Patriotes” est un véritable parti d’opposition et le colonel Abdourahim Kébé pouvait bien se retrouver dans ce que fait Ousmane Sonko. Jusqu’à intégrer la formation politique pilotée par l’ancien inspecteur des impôts ? En tout cas, les deux hommes sont très en phase dans la conduite à tenir face à l’affaire Petro-Tim et, dans la manière de “s’opposer” de manière générale. Du reste, ce vendredi, Ousmane Sonko ne s’est pas fait prié pour apporter tout son soutien au colonel Abdourahim Kébé qui a de nouveau été convoqué par la section recherches de la gendarmerie. Le leader de Pastef, présent devant les locaux de la gendarmerie de manière symbolique, dit s’être rendu à la section recherche “pour apporter (son) soutien Colonel Abdourahim Kébé, “victime de tracasseries et de tentatives d’intimidation”. “Son seul crime : être opposant au régime disloqué de Macky Sall”, a écrit le leader du parti Pastef sur sa page Facebook visitée par Dakarpresse. Un rapprochement entre les deux hommes ne serait donc pas surprenant et ne manquerait pas aussi de faire des vagues dans les rangs du parti Rewmi de l’ancien Premier ministre Idrissa Seck où militait le colonel Abdourahim Kébé !

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer