POLITIQUE
A la Une

NOUVEAU DG DE LA LONASE : Lat Diop ressuscité par Macky

La nouvelle vient de tomber. Amadou Samba Kane, inamovible directeur de la loterie nationale sénégalaise (LONASE) depuis 2011, a été limogé ce 29 avril 2020. Il cède le fauteuil de ce juteux poste à l’ancien directeur général de l’investissement et jusque-là directeur de la Coopération et des Financements extérieurs à la direction générale du Budget. Lat Diop, par ailleurs responsable de l’alliance pour la République (APR) dans le département Guédiawaye.

Annoncé sur siège éjectable depuis bientôt un an, Amadou Samba Kane qui a atteint l’âge de la retraite depuis 6 ans, continuait à occuper ce poste malgré les nombreuses levées de bouclier pour réclamer son départ. Aujourd’hui âgé de 66 ans, sa chute serait précipité par le dernier rapport de la Cour des comptes qui a épinglé sa gestion.

Quant au nouveau directeur général de la LONASE, Lat Diop, il revient dans les grâces du président de la République après une longue période d’hibernation. Ancien secrétaire général du Front pour l’émergence et la prospérité (FEP) – un micro-parti -, Lat Diop qui était l’un des plus farouches adversaires de Macky Sall avant l’alternance a fini par tourner sa veste avant de rejoindre le « soutenir ». Mieux, l’alternance survenue, il a saisi la première occasion pour dissoudre son parti dans celui de Macky Sall.

Réputé très proche de la première dame, Lat Diop a souvent été dépeint à Guédiawaye comme un responsable politique assez particulier qui fort, du soutien de la présidente de la Fondation Servir le Sénégal était entré en rébellion contre le maire de la ville, Aliou Sall. Mais, il a finalement perdu bien des plumes dans cette guerre contre le petit-frère du chef de l’Etat, malgré le soutien du responsable APR de Golf Sud, l’ancien député Seydina Fall, alias Bougazelli. Aujourd’hui, Lat Diop qui a connu une certaine traversée du désert politiquement parlant, s’est littéralement rangé. Plus de guerre, plus de bousculade mal placée. Il reste un « simple » responsable sans ambition démesurée qui compte plus sur les décrets de nomination que sur d’hypothétiques postes électifs qui renforceraient sa légitimité politique dans la banlieue.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page