POLITIQUE
A la Une

Nomination prochaine d’un Pm : Abdoul Mbaye, comme un appel du pied au Président Macky !

Nomination prochaine d’un Pm : Abdoul Mbaye, comme un appel du pied au Président Macky !

Banquier de profession, Abdoul Mbaye est quand même presque « maudit » par des opérateurs économiques sénégalais, tel le vétéran dans le domaine de l’exportation du riz, Bocar Samba Dièye : cette fortune analphabète bien de chez-nous lui reproche de l’avoir poussé dans la tourmente financière et des démêles judiciaires.

N’empêche le 3 avril 2012, ce fils du défunt magistrat Kéba Mbaye, qui avait démissionné du Conseil constitutionnel au détriment de son second Me Babacar Sèye qui sera abattu lors d’un contentieux électoral en 1993 entre l’ancien président Diouf et son opposant Wade, sera nommé, à la surprise générale, Premier ministre du Sénégal. Le décret était signé par le nouveau président du pays, Macky Sall. Mais l’heureux fortuné ne restera au poste que le temps d’un an et demi.

Depuis malgré d’avoir créé son parti, qui n’a remporté aucune élection, Abdoul Mbaye n’a pas su se placer à la tête du peloton de l’opposition sénégalaise. On l’y sent d’ailleurs de moins en moins.

Mais suite à la paix des braves qui se dessine entre le Gouvernement sénégalais et les rebelles du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (Mfdc), Abdoul a tenu à se manifester positivement ; ceci, en félicitant, même nommément, son ancien employeur : le Président Macky Sall, avec lequel il n’était plus pourtant du tout tendre, depuis bientôt huit longues années.

Un appel du pied dans un contexte où le tombeur de Me Wade s’apprête à nommer un Pm, après s’en être passé depuis le courant de l’année 2019 ?

Un acte simplement républicain, pour lui qui fut chantre du « yonou yokouté », devenu Plan Sénégal émergent (Pse) ? Oui, ces deux questions rythment le Sénégal, depuis sa déclaration postée dans son compte Twitter ce dernier week-end. A juste raison, car outre que « l’occasion fait le larron », il y a aussi le nouveau contexte post-législatives.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page