POLITIQUE
A la Une

MINISTERE DES SPORTS : Du sang neuf la DHC

L’une mesures phares prises hier en conseil des ministres concerne ce vaste mouvement constaté au ministère des sports. Un département vivement secoué avec des nominations à la pelle. Mais, celle qui aura sans doute retenu l’attention de plus d’un, c’est le départ du désormais ex directeur de la haute compétition (DHC). Souleymane Boun Daouda Diop pour ne pas le nommer, a été (enfin) diront certains, remplacé par le prof de l’Education Physique et Sportive (EPS) Léopold Germain Senghor. Ci-devant directeur des activités physique et sportive, le bonhomme monte ainsi en grade chez son ami Matar Ba.

Quant à son prédécesseur, il s’est presque éternisé à la direction des hautes compétitions où pourtant, des voix ne manquait de s’élever contre ses pratiques. D’ailleurs, en novembre 2016, Souleymane Boun Daouda Diop avait été obligé de passer par une médiation pénale pour sortir des griffes de la justice. Arrêté à l’époque par la Section de recherches de la gendarmerie de Colobane suite à une plainte d’un immigré sénégalais basé en Italie dont il gérait les investissements au Sénégal, le désormais ex DHC était poursuivi pour escroquerie, complicité de blanchiment de capitaux, faux et usage de faux en écriture privée. Cette affaire dont le préjudice s’estimait à 45 millions, avait fini par ternir la réputation toute faite de Souleymane Boun Daouda Diop. Surtout dans son Louga natal, où il faisait office de mécène pour le monde sportif en général et le football en particulier. Il s’en est néanmoins tiré à bon compte après avoir mis sur la table un acompte de 10 millions de francs CFA, pour recouvrer la liberté.

Autre nomination au ministère des sports, celle de Astou Bèye, qui remplace Ndèye Dieynaba Touré (admise à faire valoir ses droits à une pension de retraite) à la direction des loisirs. Le nouveau DHC pour sa part, cédera son fauteuil de la direction des activités physiques à Mamadou Fall.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer